BFM Business

Michel Sapin: "50.000 emplois d'avenir signés"

Michel Sapin, le ministre de l'Emploi, est l'un des proches de François Hollande

Michel Sapin, le ministre de l'Emploi, est l'un des proches de François Hollande - -

Le ministre de l'Emploi a annoncé la signature du 50.000 ème emploi d'avenir, soit la moitié de l'objectif gouvernemental pour la fin 2013. Il s'est montré aussi optimiste sur le ralentissement de la hausse du chômage.

Les chiffres du chômage qui seront connus mardi 27 août seront-ils bons ? A cette question, Michel Sapin, invité du Grand Jury sur RTL ce 25 août, n'a pas voulu répondre.

En revanche, il a estimé que "nous sommes en train de gagner la bataille sur les deux fronts que sont la croissance qui crée des emplois et les emplois aidés". A ce propos, le ministre de l'Emploi a annoncé que le 50.000ème emploi d'avenir venait d'être signé. Il estime donc que l'objectif du gouvernement -100.000 de ces emplois fin 2013- sera bien atteint. Il y en aura peut-être davantage, a-t-il confié.

Pour lui, la politique de l'emploi à base d'emplois aidés et donc subventionnés par l'Etat n'est pas une mauvaise chose en soi. La droite l'a abondamment pratiquée sous Nicolas Sarkozy, a-t-il rappelé.

Retournement avant inversion

Croissance plus emplois aidés devraient donc selon lui permettre de constater rapidement un "retournement" de la situation de l'emploi. Ce qui ne signifie pas pour autant une inversion de la courbe du nombre de chômeurs. Mais " si on ralentit la hausse, c'est que l'on est dans la bonne direction". Réponse mardi soir à 18heures.

Débat clos sur les heures supplémentaires

Concernant le débat relancé la semaine dernière à gauche sur la défiscalisation des heures supplémentaires, Michel Sapin a clairement répondu : non. "Le mécanisme lui-même a amplifié la montée du chômage". L'heure supplémentaire sans charge sociale patronale coûtait moins chère que l'heure normale à l'entreprise, a rappelé le ministre.

Qu'il y ait en revanche une question de pouvoir d'achat, il est cependant d'accord. Mais sans proposer de solution alternative.

P.C