BFM Business

Michel Sapin: "il se passe quelque chose" sur le front de l'emploi

Michel Sapin, le ministre de l'Emploi, était l'invité de BFMTV ce 24 juin

Michel Sapin, le ministre de l'Emploi, était l'invité de BFMTV ce 24 juin - -

Invité de BFMTV et RMC, ce lundi 24 juin, quelques jours après la tenue de la grande conférence sociale, le ministre de l'Emploi a tenu à défendre une nouvelle fois la politique gouvernementale en faveur de l'emploi.

Après la conférence sociale, et deux jours avant la parution des chiffres du chômage de mai, Michel Sapin était l'invité de BFMTV et RMC, lundi 24 juin.

Le ministre du Travail s'est d'abord exprimé sur la polémique entourant le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Ce dernier s'est en effet attiré les foudres d'Arnaud Montebourg -entre autres- dimanche, le ministre du Redressement productif le qualifiant de "carburant du FN".

Prudent, Michel Sapin n'a pas désavoué son colocataire de Bercy, même s'il a estimé qu'"il faut faire attention aux termes, surtout par rapport à quelqu'un qui est encore en fonction."

Six milliards d'euros contre le chômage des jeunes européens

L'Europe, justement, est en proie à un chômage massif des jeunes et fait l'objet d'un certain désamour des Français.

Mais Michel Sapin a tenu à défendre la politique européenne pour l'emploi, et le fameux "plan jeunes", financé à hauteur de "six milliards d'euros. Ils seront sur la table dès le 1er juillet (répartis) dans chaque pays en faveur des mesures pour l'emploi des jeunes". En France, il s'agit "notamment des emplois d'avenir".

Les chiffres du chômage "ne seront pas forcément bons"

Evidemment, les chiffres du chômage en France, qui paraîtront mercredi 26 juin, sont déjà dans tous les esprits. "Ils ne seront pas forcément bons", a laché Michel Sapin, avant de tempérer: "la tendance est à la hausse du chômage".

"Mais je vois des signes positifs. Quand l'intérim reprend en France, c'est qu'il y a une reprise de l'activité. Lorsque je vois que le nombre de déclarations d'embauches augmente, selon l'Acoss, je me dis qu'il se passe quelque chose dans notre société. Personne ne veut le voir, je le comprends (..) Mais moi, je vois ces chiffres." Verdict mercredi, à 18 heures.

Lire AUSSI >> Michel Sapin: "pas de plan caché pour inverser la courbe du chômage"

Y. D.