BFM Business

Medef: une élection dans le secret

Le logo du Medef au siège de l'organisation, rue Bosquet à Paris.

Le logo du Medef au siège de l'organisation, rue Bosquet à Paris. - -

Le nom du successeur de Laurence Parisot à la tête du Medef sera annoncé ce mercredi 3 juillet. S'il y a peu de doute sur le résultat du scrutin, le mode d'élection, lui, est plutôt opaque.

Pierre Gattaz va officiellement succéder à Laurence Parisot ce 3 juillet. Tout le suspense a disparu lorsque Patrick Bernasconi et Geoffroy Roux de Bézieux, ses deux principaux challengers, se sont ralliés à sa candidature à la mi-juin. Et Hervé Lambel, seul autre candidat encore dans la course, n'a aucune chance d'être élu. La journée ne devrait donc pas réserver de surprise. Reste que la procédure d'élection, elle, est opaque.

L’assemblée générale, qui élit le nouveau président du Medef, est composée de 591 membres, dont 561 votants. Ces derniers sont désignés par les Medefs territoriaux et les fédérations professionnelles, qui nomment un ou plusieurs représentants, en fonction de leur importance. Ce choix peut intervenir au tout dernier moment, si bien que ni les candidats, ni les médias, ne connaissent ceux qui vont voter en définitive.

Un nouveau président à la mi-journée

L'AG devrait commencer à 10 heures, et se tient à huis-clos, comme c'est la coutume. Laurence Parisot prononcera un mot d'accueil, que seuls les membres de l'assemblée entendront. Ensuite, les deux candidats en lice auront 10 minutes chacun pour parler. Ils n'ont pas le droit de s'écouter, donc ils devraient sortir de l'enceinte pendant que leur concurrent s'exprime.

Le vote doit ensuite se tenir aux environs de 11 heures, suivi de la proclamation des résultats. A ce moment-là, le nouveau président pourra nommer dix membres parmi les 45 du conseil exécutif, l'instance dirigeante du Medef. Enfin, seulement, il prononcera son discours d'investiture, cette fois public et diffusé en direct sur BFM Business.

>> A LIRE AUSSI - Notre dossier sur l'élection au Medef

Nina Godart et BFM Business