BFM Business

McDonald’s, champion du recrutement en 2014

Les 125 entreprises du palmares prévoient au total d'embaucher plus de 260.000 collaborateurs.

Les 125 entreprises du palmares prévoient au total d'embaucher plus de 260.000 collaborateurs. - -

Le groupe de restauration rapide prévoit d’embaucher 42.000 personnes l’année prochaine, dont 28.000 équivalents temps plein en CDI. C’est loin devant EDF ou encore la SNCF, selon le palmarès des entreprises qui recrutent du Figaro.

Si McDonald’s multiplie les spots publicitaires pour vanter la variété des métiers et les possibilités d’évolution au sein de son entreprise, ce n’est pas pour rien. Le groupe de restauration rapide compte en effet embaucher 42.000 personnes en 2014, dont 28.000 équivalents temps plein en CDI, selon le palmarès des entreprises qui recrutent publié par le Figaro ce 16 septembre.

Avec ses prévisions, McDonald’s serait ainsi le plus gros recruteur de France en 2014 parmi les 134 entreprises de toutes tailles qui ont répondu au quotidien. Une place qu’il occupe pour la cinquième année consécutive.

Ce premier rang s’explique d’une part par les projets d’expansion de la chaîne, qui compte ouvrir 40 points de vente supplémentaires en France. Mais aussi à un fort turn over au sein de ses équipes composées de 70.000 salariés.

Des prévisions 2013 déjà dépassées

Les ambitions d’embauches de McDonalds sont en tous cas nettement plus élevées que celles de GDF Suez, qui se positionne en deuxième place de ce classement. Le groupe énergétique compte renforcer ses 73.9000 collaborateurs avec 12.000 embauches, dont la moitié en CDI. Ces prévisions sont identiques à celles annoncées en 2013.

Autre entreprise pourvoyeuse d’embauche : la SNCF, qui table sur 9.000 à 10.000 recrutement. Une annonce que Guillaume Pepy, président de l'entreprise ferroviaire, avait déjà faite sur l'antenne de BFM TV.

Au total, ce sont quelque 206.800 projets d’embauches en 2014 que les grandes entreprises ayant participé au classement ont notifié. C’est un chiffre supérieur à leurs prévisions pour 2013.

D’ailleurs, premier signe de la reprise tant attendue, elles affirment avoir dépassé leurs prévisions initiales d’embauche. Ainsi, 209.122 contrats ont été signés contre 170.000 seulement de prevu. De quoi satisfaire François Hollande qui, dimanche soir, sur TF1, a rappelé son intention d'inverser la courbe du chômage.

C.C.