BFM Business

Loi El Khomri: le cinglant ultimatum du Medef à la CGC

-

- - Dominique Faget - AFP

"L'organisation patronale menacerait la confédération des cadres de ne plus la soutenir si celle-ci fait barrage à la loi El Khomri. Un ultimatum envoyé par texto, racontent Les Echos ce vendredi."

Pierre Gattaz aurait envoyé à Carole Couvert deux SMS menaçant de lâcher son organisation si elle continuait à s'opposer comme elle le fait à la loi El Khomri. "L’attitude de la CGC est incompréhensible et nuisible. Vous avez déjà planté la loi MDS [Modernisation du dialogue social, ndlr]. Vous n’allez pas nous planter la loi MEK [Myriam El Khomri, ndlr]", a écrit le dirigeant patronal, selon Les Echos qui rapportent l'affaire ce vendredi.

Pierre Gattaz aurait ajouté: " Si vous persistez dans cette attitude 'cgtiste' sur cette loi, le Medef en tirera toutes les conséquences sur nos discussions en cours". Le patron des patrons aurait ensuite envoyé un second texto: "Ce que je veux dire c’est que nous [ne] vous soutiendrons plus dans votre combat pour les cadres si vous plantez la loi MEK". 

Dans le cadre de la réforme des retraites complémentaires, des négociations doivent avoir lieu sur le statut de cadre. La CFE-CGC craint que la fusion des deux régimes existants ne mène au détricotage de ce statut.

La majorité des syndicats se sont prononcés contre le projet de réforme du code du Travail de la ministre du Travail Myriam El Khomri. Une première manifestation a eu lieu mercredi, et d'autres sont prévues la semaine prochaine. Le gouvernement a déjà promis d'apporter des modifications au texte.

N.G.