BFM Business

Les moins de 35 ans plébiscitent l'indemnité kilométrique vélo

64% des Franciliens jugent importants que leur entreprise propose l'indemnité kilométrique vélo.

64% des Franciliens jugent importants que leur entreprise propose l'indemnité kilométrique vélo. - Philippe Lopez- AFP

L'indemnité kilométrique vélo a été créée voici deux ans, mais peu d'entreprises l'ont mise en place. Pourtant, 62% des jeunes jugent cette mesure importante, selon un sondage Domplus BVA pour BFM Business.

Depuis deux ans, pour encourager les salariés à laisser leur voiture au garage et à se rendre au travail à vélo, les entreprises sont invitées à leur verser une indemnité kilométrique. Instaurée par la loi de transition énergétique de 2015, son montant est fixé à 25 centimes du kilomètre. Cette indemnité est plafonnée à 200 euros par an et par salarié.

Mais force est de constater que peu d'entreprises proposent cette aide financière à leurs salariés. En effet, rien ne les y oblige même si elles bénéficient d'allègements fiscaux sur les sommes versées.

Pourtant, du côté des salariés, la demande est là. 62% des moins de 35 ans jugent important que l'entreprise mette en place cette indemnité, selon un sondage Domplus BVA pour La Tribune et BFM Business (1). Les plus forts partisans se situent parmi les 18-24 ans (66%) et chez les jeunes Franciliens (64%). 

Selon le Club des villes et territoires cyclables, 99 structures ont mis en place l'indemnité kilométrique vélo, permettant au total à 62.212 salariés d'en bénéficier. Plus que de la mauvaise volonté de la part des entreprises, la mise en place de l'indemnité kilométrique serait freinée par son manque de notoriété. 

(1) Sondage effectué sur un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de moins de 35 ans, dont 735 jeunes actifs en emploi.

-
- © -
C.C.