BFM Business

8 jeunes sur 10 trouvent compliqué de réussir leur vie professionnelle

64% des moins de 35 ans avouent être satisfaits de leur vie professionnelle.

64% des moins de 35 ans avouent être satisfaits de leur vie professionnelle. - Startupstockphoto- CC

Plus que la vie familiale ou l'équilibre vie privée et professionnelle, les revenus et le déroulement de leur carrière sont les deux sources de préoccupation des moins de 35 ans, selon le baromètre Domplus BVA pour BFM Business.

Un travail pour gagner sa vie ou pour s'épanouir? Les moins de 35 ans penchent plutôt pour la première option. Les jeunes sont à 86% préoccupés par le fait d'avoir des ressources financières suffisantes, selon le sondage Domplus BVA pour La Tribune et BFM Business (1). Rien d'étonnant à ce que le salaire soit pour 71% des sondés le critère principal dans leurs choix professionnels, juste devant l'ambiance au travail (62%).

La nature du poste, c'est-à-dire les missions et les tâches confiées qui donnent tout son intérêt à un job, ne sont jugées prioritaires que par 45% des sondés. Les femmes sont plus exigeantes sur ce point puisqu'une sur deux estime que c'est un critère de choix important.

-
- © -

Les jeunes ne sont guère optimistes sur leur avenir. Ils sont 80% à s'inquiéter de la façon dont se déroulera leur carrière professionnelle et 58% seulement se montrent confiants en leur avenir. Plus de huit sur dix estiment que réussir sa carrière est compliqué pour les jeunes. Un avis qui est davantage partagé par les employés (86%) et les personnes dont le diplôme le plus élevé est un bac professionnel (89%). Les cadres sont plus sereins, puisque 26% pensent que réussir leur vie professionnelle ne pose aucun souci, soit 11 points de plus que la moyenne.

Néanmoins, 64% reconnaissent être satisfaits de leur vie professionnelle. Un sentiment plus répandu chez les 18-24 ans (73%) et chez ceux dont les revenus mensuels sont supérieurs ou égal à 2500 euros (72%).

-
- © -

La vie personnelle est une composante importante dans leur équilibre. Les moins de 35 ans sont assurés à 73% de la réussir. Pour cela, il faut trouver un équilibre avec la vie professionnelle. 9 jeunes sur dix estiment qu'établir une frontière entre les deux est indispensable.

Dans les faits, trois sondés sur quatre estiment concilier les deux de manière satisfaisante. La frontière entre les deux est cependant floue. 54% des jeunes (dont 75% des cadres) ont déjà effectué pendant leurs heures de travail une tache de nature privée. Et ils sont 45% à avoir déjà travaillé pendant le week-end et les jours de congés, un taux qui monte à 65% chez les cadres.

Ils ont d'ailleurs du mal à appliquer le droit à la déconnexion: si le week-end, ils arrivent à se débrancher du boulot (76% le font facilement), c'est en soirée qu'ils ont le plus de mal à ne pas consulter leurs mails pro ou tout autre lien avec le boulot. Les deux-tiers y parviennent. Et ce taux atteint même 77% chez les ouvriers.

(1) Sondage effectué sur un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de moins de 35 ans, dont 735 jeunes actifs en emploi.

C.C.