BFM Business

Les hauts fonctionnaires seront eux aussi concernés par le plan de départ volontaires

Le gouvernement vise 50.000 fonctionnaires dans la fonction publique d'Etat en moins en cinq ans.

Le gouvernement vise 50.000 fonctionnaires dans la fonction publique d'Etat en moins en cinq ans. - Eric Piermont - AFP

C'est le souhait de Gérald Darmanin, qui estime que 500 à 1000 d'entre eux pourraient bénéficier de la mesure, dans le cadre de la réforme de l'Etat.

Le gouvernement prépare pour le début de l'année prochaine un projet de loi sur la Réforme de l'Etat, avec à la clé une réduction des effectifs dans la fonction publique, qui passera notamment par un plan de départs volontaires.

Le ministre de l'Action et des Comptes public Gérald Darmanin souhaite que ce dispositif soit ouvert aux hauts fonctionnaires, une catégorie qui concerne les directeurs d'administration, les directeurs général des services d'une grande collectivité, les inspecteurs à l'inspection générale des finances par exemple. "Je pense qu'il faut que nous mettions en place le principe d'un plan de départ volontaire dans la haute fonction publique", a déclaré dimanche Gérald Darmanin, lors d'un entretien pour RTL-Le Figaro-LCI.

Il a déjà une estimation de la cible visée : "On pourrait imaginer qu'il y ait 500 ou 1000 (départs). On connaît aujourd'hui un certain nombre de hauts fonctionnaires qui ne sont pas en poste et qui sont payés par la République", a-t-il poursuivi, en ajoutant que "ça coûte à peu près 100 millions d'euros par an ".

Une agence de reconversion

Gérald Darmanin compte soumettre cette idée au président de la République et au premier ministre. Le gouvernement avance à pas comptés, tant le sujet est sensible. Il vise 120.000 agents de la fonction publique en moins d'ici à la fin du quinquennat. Dans la fonction publique d'Etat notamment, cet objectif est fixé à 50.000 fonctionnaires en moins en cinq ans.

Pour favoriser les mobilités au sein de la fonction publique et vers le secteur privé, une agence de reconversion pour les agents de l'État devrait voir le jour au second semestre 2019. Chaque année, 1% des fonctionnaires passent dans le secteur privé.

C.C.