BFM Business

Le chômage affiche sa plus forte baisse depuis novembre 2000

Au mois de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 1,9%. La France compte désormais 3.490.500 personnes à la recherche d'un travail, soit une baisse de 1,7% sur un an.

Les chiffres du mois de septembre étaient particulièrement attendus par l’exécutif, qui espérait un rebond après la forte hausse du chômage en août. A raison: par rapport au mois précédent, le nombre des demandeurs d’emploi affiche une baisse de 1,9%, soit 66.300 chômeurs de catégorie A en moins. Il s'agit de la plus forte baisse depuis le début du quinquennat de François Hollande. Il faut même remonter à novembre 2000 pour observer une baisse - en pourcentage - d'une telle intensité sur un seul mois. 

Ces bons chiffres concernent d'ailleurs toutes les tranches d'âge, et en particulier les jeunes, avec une baisse de 5,3% pour les moins de 25 ans (-7% sur un an). Pour la première fois depuis plusieurs mois, les seniors font également partie des bénéficiaires. Le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a baissé de 0,2%. Malgré tout, sur un an, cette catégorie d'âge reste largement touchée par le chômage de masse, avec une augmentation de 2,4%.

Tendance favorable

Si on regarde les chiffres sur une plus longue période, force est de constater que l'amélioration est réelle. Le nombre de chômeurs a diminué de 1% sur les trois derniers mois. "Il s’agit du troisième trimestre consécutif de baisse, ce qui ne s’était pas observé depuis début 2008", se félicite Myriam El Khomri, la ministre du Travail, dans un communiqué. Une manière de souligner la tendance favorable, signe -peut-être- d'une prochaine inversion durable de la courbe. Sur un an, la diminution du nombre des demandeurs d'emplois atteint 1,7%.

Malgré tout, 3.490.500 personnes sont désormais sans emploi (catégorie A) et 1.989.700 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5.480.200 personnes.

Y.D.