BFM Business

La vie de bureau, c'est le bonheur!

Si les jeunes sont les plus heureux au boulot , ils sont plein d'imagination dès qu'il s'agit d'y échapper

Si les jeunes sont les plus heureux au boulot , ils sont plein d'imagination dès qu'il s'agit d'y échapper - JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Les salariés sont globalement heureux sur leur lieu de travail, c'est le résultat optimiste de l'étude réalisée par Calipage et Ifop. Mais 1 sur 4 aimerait changer de chef ou de collègue pour améliorer encore leur bien être.

Le quotidien des salariés dans l'entreprise, une grande histoire sur laquelle se sont penchés Calipage et Ifop . L'étude "Tout pour être heureux au bureau" balaye tous les aspects de la vie professionnelle: charge de travail, fournitures de bureau, cafétéria, drague entre collègues, bref tous ces éléments qui font que l'on se sent bien- ou pas- en allant travailler.

Le bonheur collectif 

En l'occurrence, le sentiment qui domine largement, c'est le bien-être. 84% des actifs déclarent se sentir bien dans leur environnement de travail. Les jeunes débutants dans la vie active sont encore plus heureux (11 points de plus que l'ensemble). Seuls 19 % vont au travail à contre-coeur.

L'ambiance est essentielle 

A la question : "Pour être heureux, que changeriez-vous en premier ? ", 24% des sondés pensent à changer de chef. Une proportion équivalente aimerait changer les collègues qui partagent leur bureau. L’ambiance joue également un rôle important sur le moral des troupes : changer l’éclairage, la luminosité, la décoration et le mobilier de leur bureau sont les points à améliorer les plus fréquentés cités. 

Les deux tiers des salariés pensent que leur entreprise à également des efforts à faire en matière d'équipements avec la mise en place d'un espace accueil, d'une cafétéria ou la mise à disposition de boissons.

Le sondage, mené par l'entreprise Calipage, spécialisée dans les équipements de bureaux, livre également tout les à côtés de la vie au bureau. Pour 94% des sondés, papiers, crayons et agrafeuses jouent un rôle incontournable dans le quotidien. 66% ont déjà vu, avec exaspération, leur fourniture disparaître de leur bureau. C'est pour cette raison, que la moitié avoue inscrire leur nom ou une étiquette personnalisée pour éviter le vol. Dernier point, 1 actif sur 10 refuse catégoriquement de les prêter à ses collègues.

Les "astuces" des 18-24 ans

Si les jeunes actifs sont plus heureux que leurs aînés au travail, c'est peut-être parce qu'ils ne manquent pas d'ingéniosité pour échapper à ses contraintes: 36% des moins de 35 ans ont déjà exagéré leur charge de travail auprès de leur chef ou inventé une excuse pour ne pas aller travailler. Plus saugrenu, 27% n'ont pas hésité à s'enfermer dans les toilettes pour jouer à un jeu vidéo sur leur temps de travail. Les 18-24 ans sont également des adeptes de la drague : un tiers a déjà tenté de séduire un(e) collègue.

Contrairement au mythe du travailleur parisien investit à 100% dans sa vie professionnelle, les salariés qui vivent en province sont plus bosseurs. Ils ne sont que 19% à s'inventer une excuse pour ne pas aller travailler contre 34% à Paris. Les Parisiens sont également plus méfiants, la majorité se ne prive pas pour faire des réserves de fourniture ni pour les mettre sous clé. C'est aussi çà le bonheur au bureau ! 

Charlyne Legris