BFM Business

"La pire insulte pour un DRH, c'est de lui coller une démission"

Philippe Lamblin est DRH du Groupe Avril.

Philippe Lamblin est DRH du Groupe Avril. - BFM business

Philippe Lamblin, du Groupe Avril, s'est vu décerner le prix du meilleur DRH 2015 lundi soir. Sur BFM Business, il revient sur sa vision de son métier et sur son implication dans le développement son entreprise.

Qu'est-ce qu'un bon DRH ? Assurément quelqu'un de passionné et d'enthousiaste, au vu de la personnalité de Philippe Lamblin, qui œuvre au sein du Groupe Avril, spécialisé dans l'agro-industriel. Lundi soir, il s'est vu remettre le prix du meilleur DRH de l'année.

Sur BFM business ce 16 juin, il revient sur les enjeux de son métier. "Les DRH doivent continuer à aider l'entreprise à s'agrandir. Nous sommes des business partner (...). C'est-à-dire qu'il faut être à côté du dirigeant, l'aider à faire des choses et il faut que nous ayons du courage managérial", explique-t-il.

Ce courage il se traduit en adoptant une certaine franchise vis-à-vis des équipes. "Il faut dire au collaborateur 'tu es à ta place, c'est super bravo, je t'encourage'. Mais aussi 'Tu n'es pas à ta place on va changer de place ou on va t'aider à sortir à trouver autre chose'. Et cela ne s'apprend pas dans les écoles, c'est un training permanent." détaille le cadre dirigeant.

"Les DRH ont un rôle clé à jouer la dessus en redonnant aux gens l'envie de gagner", ajoute Philippe Lamblin. Et il met un point d'orgue à entretenir la motivation de chacun. "L'entreprise c'est une compétition, avec des règles du jeu précises, avec du sens que les jeunes générations attendent de notre part." souligne-t-il. Décrocher un CDD ou un CDI n'est pas forcement l'objectif de ces jeunes, ils souhaitent plutôt adhérer au projet de l'entreprise pour la rejoindre.

Gérer les ressources humaines demande aussi d'être paré à toutes éventualités. "Il faut être capable de se laisser interpeller quand on vous dit: 'je veux faire le tour du monde, pendant un an je veux décrocher'. On ne va pas leur dire: 'mais vous êtes fou'. Au contraire, on va leur dire: 'c'est bien', allez-vous enrichir".

Faire remonter les talents

Parfois, le salarié décide d'aller rejoindre un autre projet plus motivant, et cela, Philippe Lamblin le vit comme un échec: "La pire insulte que l'on puisse faire à un DRH c'est de lui coller une démission. Quand vous avez un collaborateur super bon qui vient vous dire: 'je m'en vais parce qu'on m'a proposé quelque chose de meilleur ailleurs' cela veut dire que vous n'avez pas été capable de l'écouter et malheureusement il s'échappe pour autre chose ", explique-t-il.

Son conseil: rester très attentif notamment en faisant intervenir les managers. "Une des choses que j'aime le plus c'est de faire en sorte de remonter les talents" avoue Philippe Lamblin. Il cite ainsi l'exemple de cette salariée de Grande-Synthe, près de Dunkerque, qui a inventé une bouteille d'huile qui ne coule plus. "On vient de lui remettre un prix. "Je peux vous assurer que la fierté d'appartenance cela veut dire quelque chose et cela n'a pas de prix." conclut-il.

C.C.