BFM Business

La formation gratuite va-t-elle aider les chômeurs de longue durée?

Une formation qualifiante -à même de former à un nouveau métier- dure forcément plus que 100 heures.

Une formation qualifiante -à même de former à un nouveau métier- dure forcément plus que 100 heures. - Europa

Le ministre du Travail a annoncé que les personnes qui sont au chômage depuis plus d'un an bénéficieraient d'une formation qualifiante gratuite. Mais le dispositif prévu manque de réalisme.

François Rebsamen a présenté lundi 9 février son plan de lutte contre le chômage de longue durée. Rien de très nouveau, mais un renforcement de tout un tas de dispositifs qui existent déjà, comme l'accompagnement personnalisé de plus de 400.000 chômeurs de longue durée. Le gouvernement mise également sur la formation, qui ne bénéficie pas assez aux personnes les plus éloignées de l'emploi.

L'exécutif promet ainsi une formation qualifiante gratuite pour tous les chômeurs de longue durée. En théorie, la réforme de la formation professionnelle prévoyait déjà une telle mesure, grâce, au nouveau compte personnel de formation (CPF).

Pour ceux qui n'ont pas assez d'heures créditées, Pôle emploi ou la région peut décider d'abonder ce compte, c'est-à-dire compléter les heures manquantes. François Rebsamen a ainsi indiqué que le demandeur d'emploi au chômage depuis plus d'un an qui n'aura pas cumulé assez d'heures aura droit à un crédit de 100 heures.

Le gouvernement compte ainsi sur ce nouveau compte personnel de formation.En théorie, une bonne idée. En pratique, cela se complique. 

88 euros par chômeur

Première difficulté: 100 heures, c'est grosso modo deux semaines et demie, un laps de temps largement insuffisant. Il existe en effet peu de formations - vraiment qualifiantes, en ce qu'elles peuvent former à un nouveau métier - réalisables en si peu d'heures.

Deuxième difficulté: le financement. Ce complément d'heures pour les chômeurs sera financé par un fonds spécifique. 220 millions d'euros ont été alloués. Un montant là-encore trop juste. On compte plus de 2,2 millions de chômeurs de longue durée, ce qui fait 88 euros par chômeurs pour être formés. Evidemment, il est peu probable que tous les demandeurs d'emploi en fassent la demande, mais on est de toute façon très loin du compte: une formation qualifiante coûte en moyenne plusieurs milliers d'euros.

Dans l'entourage de François Rebsamen on nuance et on explique. On part du principe que toutes les demandes n'arriveront pas en même temps. Mais même au sein du patronat, où l'on soutient pourtant avec enthousiasme la création du CPF, on reconnaît qu'il peut vite y avoir un problème de financement.

Troisième et dernière difficulté: le ministre du Travail entend faire profiter les chômeurs de longue durée de cette mesure dès le mois de mars. Il faudrait pour cela réduire le temps d'attente pour accéder à une formation. En 2013, il était de sept mois en moyenne. 

Isabelle Gollentz avec BFMBusiness.com