BFM Business

La CGT vote une grève reconductible dans 16 centrales nucléaires

-

- - François Nascembeni - AFP

"Les 16 des 19 centrales nucléaires françaises vont être touchées par la grève qui démarrera ce mercredi 1er juin."

La CGT a voté une grève reconductible dans les 16 des 19 centrales nucléaires françaises. Un responsable syndical précise à Reuters qu'elle démarrera ce mercredi 1er juin. Ces mouvements de grève, qui toucheront aussi des centrales thermiques et hydrauliques, devraient entraîner des baisses de la production, mais l'ampleur de ces baisses n'était pas encore connue mercredi soir.

La CGT a demandé aux salariés de l'énergie de procéder à des coupures d'électricité et de gaz ciblées pour les services de l'État et les locaux du Medef.

Service minimum

La semaine dernière déjà, les personnels des 19 centrales nucléaires avaient voté la grève, ce qui avait entraîné des baisses de production de 6.000 MW selon la CGT, mais pas l'arrêt des centrales. "On n'arrête pas une centrale nucléaire comme cela, ce n'est pas une centrale thermique ou un barrage hydraulique", expliquait un porte-parole.

Pas de crainte pour le consommateur. "Le réseau électrique est fait pour pouvoir se passer d'une centrale nucléaire et même de plusieurs réacteurs puisque ça peut arriver pour des questions de sûreté ou parce qu'il y a une panne mécanique", a assuré Bruno Comby, un ingénieur spécialisé dans le nucléaire.

Par ailleurs, même lorsqu'elles sont en grève, les équipes sont tenues de respecter un service minimum de production. De plus, les importations d'électricité de l'étranger permettront d'assurer l'alimentation en électricité de la France pour les prochains jours.

D. L .