BFM Business

L’emploi intérimaire recule de 11,2% en juin

Le recul de l'emploi intérimaire touche tous les secteurs et toutes les régions.

Le recul de l'emploi intérimaire touche tous les secteurs et toutes les régions. - -

Prism'emploi publie, ce vendredi 26 juin, son baromètre de l'emploi intérimaire en France. Les effectifs ont chuté de 11,2% en juin 2013 par rapport à juin 2012.

L’emploi intérimaire chute de 11,2% en juin 2013 par rapport à juin 2012, selon le baromètre Prism’emploi des professionnels de l’intérim, publié ce vendredi 26 juillet. Sur l’ensemble du premier semestre 2013, le recul atteint 12,8% par rapport à la même période sur 2012.

-
- © -

Ce repli touche tous les secteurs. L’industrie, qui représente plus de 50% de l’ensemble de l’emploi intérimaire en France, recule de 11,4%.

Dans le commerce, l’intérim chute de 13,2%, dans les services de 12,5%, et dans le BTP de 10,2%. Les transports sont relativement épargnés, avec un recul de 8%.

L'Est et le Nord les plus touchés

Concernant le niveau de qualification, les cadres, qui ne représentent de 11% des intérimaires, connaissent une baisse d’effectif de 15,8%. Pour les ouvriers non-qualifiés, qui sont majoritaires dans l’intérim, le recul est de 13,2%.

L’Alsace et le Nord-Pas-de-Calais sont les deux régions les plus touchées par le recul de l’intérim, respectivement -18,6% et -16,6% par rapport à juin 2012. Au contraire, le repli n’est que de 5% en Auvergne et de 6,7% en Rhône-Alpes, régions les plus épargnées.

A.D.