BFM Business

Hollande juge les chiffres du chômage "encourageants"

-

- - -

Pour la première fois depuis deux ans, les chiffres du chômage ont marqué une inflexion en août. Mais le chef de l'Etat a estimé, ce 26 septembre, qu'il fallait plus de recul pour juger d'un retour durable de l'emploi.

Les chiffres du chômage, publiés mercredi 25 septembre, font état d'un repli de 1,5% du nombre de demandeurs d'emploi au mois d'août. Même si c'est la première inflexion enregistrée depuis deux ans, l'exécutif reste prudent.

François Hollande a ainsi qualifié la baisse de 50.000 inscrits à Pôle emploi de "chiffre encourageant", lors d'un déplacement ce 26 septembre à Metz. Et d'ajouter qu'il faudra attendre encore quelques mois pour savoir si l'inversion de la courbe du chômage est durable.

Le chef de l’Etat, qui annonçait il y a quelques jours être "près du but" qu'il s'était fixé d'inverser la courbe du chômage, estime donc n'avoir pas encore remporté la partie. Il a, en effet, rappelé que cela ne sera possible "que s'il y a de la croissance, de la compétitivité et donc de la création d'emplois dans le secteur privé".

Cette prudence s'impose d'autant plus que les statistiques peuvent être trompeuses. En effet, le nombre de radiations à Pôle emploi a explosé au mois d'août (40% de plus par rapport au mois de juillet) ce qui explique en partie la baisse du nombre de personnes inscrites.

Des créations d'emplois anticipées

Septembre et les mois à venir risquent d'être plus moroses. C'est en tout cas l'avis du Haut Conseil des finances publiques (HCFP). Son président, Didier Migaud, a déclaré le 25 septembre que "le gouvernement anticipe des créations d'emplois particulièrement vigoureuses dans les secteurs marchands et non marchands" en misant sur une montée en charge des dispositifs d'emplois aidés et sur les retombées du crédit d'impôt compétitivité.

Or, le HCFP mise plutôt sur un scénario de reprise de la croissance qui "pourrait se traduire dans l'immédiat davantage par un rattrapage de productivité que par une augmentation des embauches".

C.C. avec Céciles Costes (vidéo)