BFM Business

Hollande: il faut "écouter les demandes des entreprises"

François Hollande a rencontré des jeunes en "emploi d’avenir" au Palais de l’Élysée ce 11 mars

François Hollande a rencontré des jeunes en "emploi d’avenir" au Palais de l’Élysée ce 11 mars - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le président de la République s'est exprimé, ce mardi 11 mars, sur les emplois d'avenir. 100.000 ont déjà été signés mais il en espère 50.000 de plus fin 2014. Il a également réclamé une mobilisation pour les autres types de contrats de travail.

"Quand nous avons décidé de créer des emplois d'avenir, c'était une promesse mais vous êtes la réalité". François Hollande s'est exprimé, ce mardi 11 mars, devant des jeunes en emplois d'avenir. "Il n'y a pas de fatalité. Nous croyons dans la jeunesse de France".

Il s'est félicité de nombre de jeunes, 100.000, qui ont bénéficié de ce dispositif. Et il espère 150.000 d'ici fin 2014. Mais il a tout de même rappelé que le chômage des jeunes, s'il a baissé, demeure haut, à 22%.

"Nous devons tous nous mobiliser"

Le chef de l'Etat veut donc continuer de développer les filières de formations professionnelles, le recrutement en contrats de génération, réformer la taxe d'apprentissage pour la simplifier et "écouter les demandes des entreprises".

Et il a rappelé aux collectivités publiques qu'elles aussi peuvent accueillir des apprentis. "Nous devons tous nous mobiliser".

François Hollande a aussi souligné que "quelques soient les dispositifs, s'il n'y a pas de reprise de l'activité économique, de reprise de la croissance, il n'y aura pas de baisse durable du chômage. C'est l'idée du pacte de responsabilité", a-t-il rappelé.

Source infographie : Elysée

D. L.