BFM Business

François Hollande veut toujours inverser la courbe du chômage en 2013

François Hollande compte également réduite les déficits "au rythme de la croissance"

François Hollande compte également réduite les déficits "au rythme de la croissance" - -

Le président de la République a estimé, ce mercredi 27 février, qu’inverser la courbe du chômage d’ici à la fin 2013 reste "tenable". Il confirme ainsi l’objectif du gouvernement alors que les chiffres de l’emploi, en janvier, ont été mauvais.

François Hollande ne fléchit pas sur le front de l'emploi. Ce mercredi 27 février, le président de la République a assuré que l’inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin 2013 est "un objectif tenable".

C’est ce qu’a rapporté la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des ministres."C'est une nécessité sociale et économique" que d'y arriver "mais c'est aussi un objectif qui est tenable", a-t-elle ajouté, citant le chef de l'Etat.

Le président de la République a ainsi réagi indirectement aux chiffres du chômage pour le mois de janvier, publiés mardi 26 février, qui ont été mauvais. 43 900 chômeurs supplémentaires sont venir grossir les rangs de pôle emploi. Mais cette hausse est pour beaucoup due à un effet statistique, lié aux modifications des règles de gestion des radiations.

Un coup d'accélérateur sur la politique économique

Najat Vallaud Belkacem a également expliqué que François Hollande compte accélérer la mise en œuvre de sa politique économique.

"Notre intention est de poursuivre la réduction des déficits au bon rythme, c'est-à-dire au rythme de la croissance, ainsi que la nécessité de soutenir la relance de la croissance", a déclaré le chef de l'Etat, selon les propos de la ministre.

"Manquer de sérieux budgétaire nous empêcherait d'agir mais manquer de volontarisme politique nous empêcherait aussi de renouer avec la croissance", a-t-il enchaîné,

J.M. avec AFP