BFM Business

Florange : fermeture définitive des hauts fourneaux

-

- - -

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a confirmé la fermeture définitive des deux hauts fourneaux de l'aciérie mosellane. Mais l'Etat chercherait un repreneur, selon Libération.

C'est l'annonce que les syndicats redoutaient. La direction d'ArcelorMittal a confirmé au gouvernement la fermeture définitive des deux hauts fourneaux de l'aciérie de Florange, en Moselle, révèle jeudi Libération. Cette décision intervient alors que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, est attendu dans la journée sur le site.

Selon le quotidien, le gouvernement serait cependant "en négociations depuis trois semaines pour obtenir de Mittal qu'il accepte de céder la filière chaude pour un euro symbolique". Soit les hauts fourneaux et l'aciérie.

Plusieurs mois pour trouver un repreneur

ArcelorMittal pourrait alors concéder un délai de "plusieurs mois" durant lequel l'Etat serait chargé de trouver un repreneur. Le groupe sidérurgique conserverait pour sa part la "filière froide" de transformation du métal produit localement.

Lundi prochain, un comité central d'entreprise extraordinaire doit se tenir au siège d'ArcelorMittal à Saint-Denis (Seine-Saint Denis). Ordre du jour : "Information sur la situation économique et industrielle d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine". Les syndicats y voient un mauvais signe pour l'avenir.

Les deux haut fourneaux de Florange, inactifs depuis le milieu de l'année 2011, emploient 550 des 2.800 salariés du site.