BFM Business

Fagor: Montebourg propose à l'Espagne de "conjuguer les efforts"

Arnaud Montebourg veut travailler de pair avec l'Espagne pour limiter l'impact sur l'emploi de la faillie de Fagor.

Arnaud Montebourg veut travailler de pair avec l'Espagne pour limiter l'impact sur l'emploi de la faillie de Fagor. - -

Le ministre du Redressement productif a indiqué, ce mercredi 6 novembre, avoir écrit au ministre espagnol de l'Industrie pour "unir leurs efforts" et favoriser la reprise du groupe Fagor.

Fagor et sa filiale française FagorBrandt ont toutes les deux déposé le bilan, ce mardi 6 novembre. 5.700 postes en Europe sont menacés dont près de 2.000 en France.

Pour limiter au maximum les répercussions sur l'emploi, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a indiqué à l'AFP, avoir écrit une lettre à son homologue espagnol, José Miguel Soria. Dans celle-ci, il lui propose de "conjuguer nos efforts pour soutenir un processus de reprise par la voie financière" de l'ensemble du groupe Fagor.

Arnaud Montebourg précise s'être entretenu "longuement" avec José Miguel Soria, mardi 5 novembre.

"sauver le maximum d'emploi"

Un peu plus tôt ce matin, avant que Fagor et FagorBrandt ne déposent officiellement le bilan, le ministre du Redressement productif avait déjà expliqué que les gouvernements français et espagnol veulaient unir leurs efforts "pour organiser une reprise des activités" et qu'ils souhaitaient "sauver le maximum de sites et préserver le plus possible d'emplois".

Fagor et Fagor-Brandt se sont retrouvés en grande difficulté financière après que la maison-mère, Mondragon a refusé de voler au secours du groupe, lesté par une dette colossale de 850 millions d'euros.

J.M. avec AFP