BFM Business

Emploi: les CDD à un niveau historique

Le recours aux CDD dans le total des embauches a été historiquement élevé au quatrième trimestre 2013.

Le recours aux CDD dans le total des embauches a été historiquement élevé au quatrième trimestre 2013. - -

La part des CDD dans le total des embauches au dernier trimestre 2013 a atteint un niveau record, selon les chiffres publiés mercredi 30 avril par le ministère du Travail. Elle a frôlé les 84%.

Plus qu'une exception, le CDI se délivre plus que jamais au compte-goutte. Au quatrième trimestre 2013, la part des contrats à durée déterminée (CDD) dans les embauches a atteint son plus haut niveau constaté jusqu'alors. Près de 84% selon les chiffres dévoilés le soir du 30 avril par le ministère du Travail.

Depuis la mi-2011, le recours à ces contrats a augmenté de manière quasi-continue. Le précédent record, 83%, date du 1er trimestre 2013. Avant la crise financière, au 1er trimestre 2008, environ 70% des embauches se faisaient en contrat à durée déterminée.

La construction à contre-sens

Selon la Dares, le service statistique du ministère, le CDD a été la norme, quelle que soit la taille de l'établissement. Le recours à ce type de contrats a augmenté de 0,3 point dans les structures de 10 à 49 salariés, et de 0,7% dans celles de 50 salariés et plus.

Par secteur, c'est dans l'industrie que la part des contrats courts dans le total des embauches a le plus augmenté: de 1,4 point, contre une hausse de 0,8 point dans le tertiaire. La construction est allée à contrecourant, avec une baisse de 3,2 points.

La loi sur la sécurisation de l'emploi, instaurée en juillet dernier, prévoit pourtant que le recours aux CDD, particulièrement ceux de courte durée, coûte plus cher aux employeurs en termes de cotisation.

N.G. avec AFP