BFM Business

EDF va diminuer ses effectifs d'environ 6% d'ici 2019

EDF précise son plan d'économies.

EDF précise son plan d'économies. - ERIC PIERMONT / AFP

Dans le cadre de son plan d'économies, le groupe public a annoncé une baisse de ses effectifs de 6% étendue entre 2017 et 2019. Aucun licenciement n'est prévu.

Après avoir envisagé la suppression de plus de 5.000 postes en 3 ans, EDF a finalement annoncé ce jeudi une diminution de ses effectifs d'environ "6% entre 2017 et 2019", "sans aucun licenciement". En outre, l'entreprise mettra en place des "mesures d'incitation au départ", pour accompagner les salariés en fin de carrière.

Ce nouveau plan de réduction des effectifs 2017-2019 fait suite à celui annoncé l'an dernier et qui a déjà abouti à la suppression de 2.000 emplois en 2016, selon des sources syndicales. Sur la base des effectifs présents fin 2016 (65.300), une diminution d'environ 6% équivaut à quelque 3.900 salariés fin 2019, soit au total 5.900 postes supprimés en quatre ans.

Dans un communiqué diffusé après la tenue d'un comité central d'entreprise, l'électricien indique que le non-remplacement d'une partie des départs à la retraite "devrait conduire à une baisse des effectifs d'environ 6% entre 2017 et 2019, sans aucun licenciement". Il ajoute qu'il prévoit de recruter environ 1.500 salariés en 2017 et 1.000 en 2018, "en particulier pour des postes d'ingénieurs et de techniciens aux compétences spécifiques, dans le domaine de la production et des systèmes d'information". Il ne dit rien concernant 2019.

Selon des sources syndicales, le géant français de l'électricité prévoit désormais que ses effectifs en France se situeront fin 2019 dans une fourchette comprise entre 60.200 et 62.050 salariés, contre 67.287 fin 2015, soit entre 5.200 et 7.000 suppressions de postes en quatre ans. Début 2016, EDF SA avait déjà annoncé une baisse de ses effectifs de 5% sur trois ans (2016-2018), soit environ 3.500 postes en moins.

P.L avec AFP