BFM Business

Coronavirus: le refus d'indemniser automatiquement tous les salariés victimes est "une forme de mépris"

Salariés de la grande distribution, éboueurs, transporteurs, postiers, policiers, travailleurs sociaux, employés de mairie continuent, depuis plus d’un mois, à aller travailler la peur au ventre pour faire tourner le pays, lance le PC.

Salariés de la grande distribution, éboueurs, transporteurs, postiers, policiers, travailleurs sociaux, employés de mairie continuent, depuis plus d’un mois, à aller travailler la peur au ventre pour faire tourner le pays, lance le PC. - Sebastien Bozin-AFP

Le Covid-19 est reconnu automatiquement comme maladie professionnelle uniquement pour le personnel soignant. Le PS demande au gouvernement de revenir sur cette décision pour que "les premiers de tranchée" ne soient pas oubliés.

Le PS estime que refuser l'indemnisation "automatique" au titre de la maladie professionnelle à tous les salariés victimes du Covid-19, pour ne l'accorder qu'au seul personnel soignant, est "une forme de mépris" du gouvernement pour les salariés, jeudi dans un communiqué.

"Les +premiers de tranchée+ ne doivent pas être oubliés", affirment Olivier Faure, Premier secrétaire du PS, et Vincent Duchaussoy, secrétaire national au Travail et au dialogue social.

"la peur au ventre"

La décision du gouvernement de n'accorder cette indemnisation de façon "automatique" qu'au seul personnel soignant "n'est pas juste", écrivent-ils. "C’est une forme de mépris pour celles et ceux qui, exerçant souvent des métiers mal rémunérés et parfois mal considérés (salariés de la grande distribution, éboueurs, transporteurs, postiers, policiers, travailleurs sociaux, employés de mairie, etc.) continuent, depuis plus d’un mois, à aller travailler la peur au ventre pour faire tourner le pays".

"Le Parti socialiste demande au Premier ministre, à la ministre du Travail et au ministre de la Santé de revenir sur leur décision et, dans le cadre du dialogue social, de parvenir à une solution juste et reconnaissante pour celles et ceux qui ne doivent pas être +les oubliés+ de la crise".

L'indemnisation au titre de la maladie professionnelle des soignants victimes du Covid-19 annoncée mardi par le ministre de la Santé a également été qualifiée de "très insuffisante" par plusieurs associations et syndicats mercredi.

C.C. avec AFP