BFM Business

Comment reprendre le travail en toute sécurité?

Le gouvernement appelle les entreprises à reprendre le plus vite possible leur activité. A la condition d'assurer la sécurité des salariés. Exemple de l'usine Toyota de Valenciennes, qui relance ses chaînes de production dès jeudi.

Certaines entreprises ne vont pas attendre le 11 mai pour relancer leur activité. Comme l'a martelé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, celles qui le peuvent sont invitées à le faire au plus vite. Mais elles doivent pour cela prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité de leurs salariés.

C'est ce que va faire l'usine Toyota située à Valenciennes, dont les chaînes de production vont être relancées dès jeudi, après un mois d'arrêt.

"On accueille dès aujourd'hui les chefs d'équipe et quelques salariés", explique Luciano Biondo, Président du site industriel, sur BFMTV. "Nous avons en premier lieu organisé l’appel pour savoir lesquels étaient disponibles" certains pouvant être empêchés pour des motifs de garde d'enfants par exemple.

Ce sont 85% des salariés qui ont fait savoir qu'ils étaient prêts à reprendre le chemin de l'usine. Ces effectifs vont être répartis en 3 équipes, l'une commencera jeudi, la suivante lundi, et la dernière le jeudi d'après.

Une diminution de la productivité

Un aménagement nécessaire pour leur permettre d'apprendre les nouvelles manières de travailler qui respectent des mesures barrières. Le port du masque est généralisé au sein des équipes et du gel hydroalcoolique est à disposition.

 "Il y a eu aussi la fermeture du restaurant et des distributeurs, il y a eu une adaptation des zones de repos. Sur la ligne de production il y a des séparations physiques," détaille Luciano Biondo. Quand l'espace n'est pas suffisant, des visières de protection sont données aux salariés.

Les salariés sont invités à donner leurs retours sur ces nouvelles manières de travailler.

“C’est notre recette, nous impliquons les salariés, car ceux sont eux qui connaissent le mieux leurs poste de travail. Nous avons des salariés qui ont moins peur, qui sont moins inquiets, c’est par eux que nous commençons, pour qu’ils rassurent ensuite leurs collègues", ajoute le Président.

L'usine de Toyota va reprendre progressivement la production, avec 50 voitures le premier jour, pour ensuite monter en puissance. 

"Oui, la productivité est en baisse, mais nous faisons le pari que l’on va s’adapter très vite et que l’on va pouvoir rattraper, grâce à l'implication des salariés", conclut Luciano Biondo.

Coralie Cathelinais