BFM Business

Chômage: va-t-il enfin baisser en 2014?

Les chiffres de l'emploi de janvier pourraient être plus favorables que ceux de décembre

Les chiffres de l'emploi de janvier pourraient être plus favorables que ceux de décembre - -

Les chiffres des demandeurs d'emploi de janvier seront connus ce mercredi 26 février. L'exécutif ne parle plus d'inversion de la courbe du chômage mais attend désormais les premiers effets du pacte de responsabilité. Bruxelles de son côté ne croit pas à une baisse en 2014.

Oublié ou presque la promesse d'inverser la courbe du chômage lancée un peu vite par François Hollande en 2013. Après l'échec de cet engagement avec les chiffres de l'emploi de décembre (+10.300 demandeurs) l'exécutif n'a plus qu'un discours en matière de chômage: le pacte de responsabilité et les emplois qui iront à la clé.

Du coup, les chiffres de janvier qui seront présentés ce mercredi 26 février à 18 heures ne donneront pas lieu aux mêmes commentaires enflammés que ceux du mois précédent. "Il doit y avoir moins de chômeurs à la fin de l'année", s'est contenté de dire ce matin à l'AFP Michel Sapin, le ministre du Travail.

Désormais, la priorité de l'exécutif est la mise en place du pacte de responsabilité ou plus exactement les promesses de création d'emplois de la part des entreprises qui vont en être bénéficiaires. Les partenaires sociaux devraient justement se rencontrer vendredi 28 février pour parler contreparties et baisses des charges.

Entre 100.000 et 300.000 emplois

L'exécutif attend des entreprises d'importantes créations d'emplois. Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a même chiffré ces créations. "Pour moi, l'objectif en termes de contreparties serait au minimum la création de 1,65 million d'emplois de manière à ce que l'effort des entreprises puisse contribuer à une baisse de 2 à 3 points du chômage", lançait-il dans Les Echos le 10 février. Nettement plus que le million évoqué par Pierre Gattaz, le président du Medef

Pourtant, selon les simulations effectuées par le Haut Conseil pour le financement de la protection sociale, la baisse des charges des entreprises prévue par le pacte entraînerait la création nette de 100.000 à 300.000 emplois sur cinq ans. Et ce hors Cice.

Justement, l'Insee, dans une étude annexée à sa note de conjoncture de décembre, nuançait les effets sur l'emploi du Cice. Selon elle moins de 300.000 postes seraient crées "sur le long terme".

L'Association pour l'emploi des cadres (Apec) semble en tout cas croire aux vertus du pacte. Dans ses perspectives concernant 2014 établies donc avant la mise en place du pacte, elle estime que la baisse des charges des entreprises pourrait doper les embauches des cadres durant cette année.

Le chômage va encore augmenter selon Bruxelles

De son coté, Bruxelles dans ses prévisions publiées hier, table sur une légère hausse du chômage en France plutôt que sur une inversion. De 10,8% en 2013, elle voit le chiffre passer à 11% en 2014 et 2015. Ces chiffres ont été légèrement revus à la baisse, la Commission tablant auparavant sur respectivement 11,2% et 11,3%.

En 2014, les employeurs devraient préférer augmenter la productivité plutôt qu'embaucher, écrit la Commission. Avec 1% de croissance cette année comme le pronostiquait hier Bruxelles, inutile d'espérer des créations d'emplois spontanées.

P.C