BFM Business

Chômage: Pôle emploi a versé 756 millions d'euros d'allocations à tort

Si l'on compte toutes les aides versées par Pôle Emploi, 812 millions d'euros ont été versés à tort en 2013.

Si l'on compte toutes les aides versées par Pôle Emploi, 812 millions d'euros ont été versés à tort en 2013. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Si une partie de la somme a déjà été récupérée, l'agence a dû effacer 10 millions d'euros de dette en 2013, selon un rapport publié par l'Unedic, ce mardi 1er avril.

Malgré l'alerte du médiateur de Pôle emploi en juillet 2013, l'agence a versé encore plus d'indemnités non justifiées en 2013 qu'en 2012, selon un rapport de l'Unédic publié ce mardi 1er avril.

756 millions d'euros d'allocations chômage ont été versés à tort l'année dernière, contre 720 millions d'euros en 2012. En prenant en compte les autres allocations, la somme atteint même 812 millions d'euros en 2013.

L'Unédic, qui gère les seules allocations chômage, estime qu'en 2013, "le poids des indus (ou trop perçus) rapportés aux dépenses d'indemnisation est resté stable, à 2,52%".

65.000 demandes de remises de dette

L'Etat doit ensuite récupérer cet argent auprès des indemnisés, ce qui représente parfois des sommes de plusieurs milliers d'euros pour ces chercheurs d'emploi.

En 2013, 65.000 d'entre eux ont demandé des remises de dette. Pôle emploi a ainsi dû effacer 10 millions d'euros qui lui étaient dus, ce qui représente une hausse de 18% par rapport à 2012.

Selon le médiateur de Pôle emploi, cet endettement des chercheurs d'emploi pourrait être résolu en simplifiant le modèle de calcul des indemnités, pour limiter le nombre d'erreurs. L'appel a été entendu par les partenaires sociaux, qui viennent de signer un accord pour réformer certaines règles.

En février 2013, un demandeur d'emploi en fin de droit, endetté à hauteur de plusieurs centaines d'euros, s'était immolé par le feu devant son Pôle Emploi, à Nantes.

J.S avec AFP