BFM Business

Chômage: les Français ne sont vraiment pas optimistes

Pour une grande majorité des Français, l'inversion de la courbe du chômage n'est pas pour tout de suite.

Pour une grande majorité des Français, l'inversion de la courbe du chômage n'est pas pour tout de suite. - Pjilippe Huguen - AFP

Pour 88% des Français, la courbe du chômage ne s'inversera pas avant la fin de l'année. Et pour 77%, cela n'aura pas lieu avant la fin du quinquennat de François Hollande.

Les Français ne veulent pas se faire d'illusions. Près de 9 Français sur 10 (88%) ne croient pas en une inversion de la courbe du chômage d'ici à la fin de cette année, selon un sondage Viavoice pour le groupe BPCE, Le Monde et France Info publié ce jeudi 18 juin.

Ils ne sont pas beaucoup plus optimistes à l'horizon de mai 2017, date de la fin du quinquennat Hollande: 77% pensent que le chômage n'aura toujours pas reflué d'ici là. A cette échéance de 2017, les jeunes (18-24 ans) sont aussi pessimistes (69%) que les plus de 65 ans (72%). Et les ouvriers (77%) autant que les cadres (78%).

Baisse "à partir de mi-2015"

L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, a publié mardi 16 juin des prévisions tablant sur une légère baisse du nombre de demandeurs d'emploi "à partir de mi-2015". Dans le même sens, l'OCDE pense que le taux de chômage devrait entamer une "légère" décrue durant la seconde moitié de 2015, après un pic en milieu d'année.

Pôle emploi a enregistré fin avril le nombre record de 3,53 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole. Enquête réalisée en ligne entre le 8 et le 11 juin auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

D. L. avec AFP