BFM Business

Chômage: les chiffres d'août faussés par un bug chez SFR

Pole emploi a annoncé qu'une panne avait "contribué à la diminution" du nombre de chômeurs au mois d'août.

Pole emploi a annoncé qu'une panne avait "contribué à la diminution" du nombre de chômeurs au mois d'août. - -

Pôle emploi a expliqué qu'une panne chez l'opérateur téléphonique a perturbé le décompte des demandeurs d'emploi au mois d'août. La baisse du nombre de chômeurs se serait en fait établie à 0,8% et non pas 1,5% comme publié 5 jours plus tôt.

Le chômage a bien baissé en août, mais pas autant qu'annoncé. Pôle emploi a fait savoir, ce lundi 30 septembre, qu'une panne chez SFR avait "contribué à la diminution" du nombre de demandeurs d'emploi.

Sans cette panne, la baisse du nombre de chômeurs se serait en fait établie à 0,8% en catégorie A et non pas 1,5% comme annoncé le 25 septembre.

Plus précisément, un dysfonctionnement lors de l'acheminement des relances par SMS et messages vocaux de l'opérateur téléphonique aux demandeurs d'emploi explique une partie de l'importante baisse du mois d'août.

Entre 0,7% et 0,9% de baisse réelle

Sans ce souci technique, "on peut estimer que le nombre de demandeurs d'emploi en catégories ABC aurait connu en août 2013 une diminution comprise entre 22.000 et 31.000 (soit entre -0,4% et -0,6%) ; pour la catégorie A, la diminution aurait été comprise entre 22.000 et 29.000 (soit entre -0,7% et -0,9%)", précisent Pole emploi et la Dares dans un communiqué.

Les chiffres publiés la semaine dernière faisait état d'une baisse de 1,3% du nombre de chômeurs en catégories A, B et C, soit 62.700 personnes. Pour la catégorie A, la baisse s'élevait à 1,5%, soit 50.000 personnes.

Pôle emploi présente ses excuses

"Pôle emploi déplore cet incident. Il présente ses excuses aux demandeurs d'emploi concernés et s'assure que cet incident n'a pas de conséquences pour eux notamment quant à leur indemnisation", conclut le communiqué.

Heureusement, le gouvernement s'était montré prudent lors de l'interprétation de ces chiffres. Le ministère du Travail avait qualifié ces résultats d'"encourageants", sans vouloir encore parler du retournement attendu. François Hollande avait lui expliqué attendre encore quelques mois pour savoir si l'inversion de la courbe du chômage était durable.

Pour autant, même révisé à la baisse, ces chiffres d'août marquent le premier recul du nombre de demandeurs d'emplois depuis deux ans.

Y. D. et Fanny Regnault (vidéo)