BFM Business

CFE-CGC: Carole Couvert renonce à un second mandat

Carole Couvert était arrivée à la tête du syndicat en 2013

Carole Couvert était arrivée à la tête du syndicat en 2013 - Kenzo Tribouillard - AFP

"L'emblématique présidente du syndicat des cadres a annoncé ce lundi 25 avril qu'elle ne briguerait pas un second mandat. Elle propose un trio dirigé par François Hommeril pour lui succéder."

Carole Couvert ne sera bientôt plus présidente de la CFE-CGC. La présidente du syndicat des cadres a annoncé ce lundi 25 avril devant la presse qu'elle renonçait à un second mandat à la tête du syndicat des cadres.

Le prochain congrès de la CFE-CGC est prévu à Lyon les 1er et 2 juin. Carole Couvert, qui préside la CFE-CGC depuis 2013, ne pouvait pas se représenter faute du soutien de sa fédération d'origine, l'énergie. Selon les statuts, Carole Couvert, 43 ans, devait être adoubée par cette fédération pour postuler à un nouveau mandat mais celle-ci a fait barrage.

Un trio pour la remplacer

À l'issue d'un comité directeur, Carole Couvert a pris acte de la position de la fédération énergie, absente lundi, et proposé un "trio unique" composé de François Hommeril, issu de la fédération de la chimie, pour la présidence, Alain Giffard comme secrétaire général et Franck Zid comme trésorier.

"Nous allons vers un congrès rassemblé", a déclaré Carole Couvert. En 2013 au congrès de Saint-Malo, elle avait été élue après une âpre bataille l'opposant d'abord à l'ancien président Bernard Van Craeynest, qui avait fini par jeter l'éponge, puis à François Hommeril, soutenu par la puissante fédération de la métallurgie. En 2015, la CFE-CGC revendiquait 170.000 adhérents.

J.M. avec AFP