BFM Business

Ce qui rend les Français heureux au bureau

72% des Français déclarent partager un café entre collègues chaque matin.

72% des Français déclarent partager un café entre collègues chaque matin. - Olivier Laffargue - BFM TV

Près de 9 salariés sur 10 se sentent bien sur leur lieu de travail, selon une enquête parue ce 6 octobre. Pause-café, fêtes au bureau, éclats de rire, autant de petits moments qui participent à cette bonne ambiance.

Aller au travail, c'est l'enfer ? Apparemment pas pour les Français, puisque 89% d'entre eux disent se sentir bien au bureau, selon l'Observatoire TNS Sofres réalisé pour le distributeur de fournitures Bruneau (1). Et ce sentiment est en hausse de 5 points par rapport à la précédente édition datant de 2013.

Si les Français trouvent le bonheur dans l'open space, c'est parce qu'il est considéré comme un espace de socialisation. Autrement dit, ce sont les relations avec les collègues qui donnent toute leur saveur à leur journée. Ainsi, 92% des personnes interrogées s'adonnent au rituel matinal de venir saluer leurs voisins de bureaux. 

Ils sont 72% à déclarer partager chaque jour un café avec leurs collègues. C'est d'ailleurs le moment de partage préféré pour 43% des personnes, devant le déjeuner qui n'est cité en premier que par 21% des sondés. Et rien de plus naturel que de se laisser aller aux confidences à la caféteria : 57% aiment se raconter ce qu'ils ont fait de leur soirée.

Les râleurs n'ont pas la cote

Autre moment de convivialité : les petites fêtes au bureau, auxquelles ont participé 87% des salariés. Rien de tel pour souder des liens que de participer à un repas de Noël (50% des sondés), fêter les rois (50% également). Mais le plus pratiqué est le pot de départ (66%).

Même en dehors de ces moments festifs, l'ambiance est aux éclats de rire, selon 73% des sondés, soit 5 points de plus qu'en 2013. Il semblerait que les entreprises soient peuplées de boute-en-train: 29% des sondés se voient comme le rigolo de service. Et 31% se perçoivent comme un collègue détendu. Tandis que 13% sont assez critiques vis-à-vis d'eux même puisqu'ils se disent râleurs. Avoir un voisin qui se plaint tout le temps, c'est d'ailleurs le pire cauchemar des collègues.

(1) Etude réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 602 salariés âgés de 18 à 60 ans.

C.C.