BFM Business

Auto-entrepreneuriat: l’engouement faiblit en France

La France comptait plus d'un million d'auto-entrepreneurs en 2015.

La France comptait plus d'un million d'auto-entrepreneurs en 2015. - Priceminister - Flickr - CC

L’augmentation du nombre d’auto-entrepreneurs a nettement ralenti en 2015, selon des chiffres officiels publiés vendredi 22 juillet.

La France comptait environ un million d'auto-entrepreneurs en 2015, une évolution en net ralentissement par rapport à 2014, et le nombre d'entre eux ayant déclaré un chiffre d'affaires positif était également en décélération, selon des chiffres publiés vendredi par l'Acoss.

A fin 2015, le nombre d'auto-entrepreneurs inscrits s'est ainsi établi à 1.012.000, "en nette décélération par rapport à l'an dernier (+4,2% contre +7,7% fin 2014)", détaille l'organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale.

Cette évolution résulte du recul des immatriculations (-34.000) et de la hausse des radiations (+3.000). Seules 40.000 créations nettes de comptes ont par ailleurs été enregistrées, "niveau le plus bas depuis la création du dispositif", en 2009, ajoute l'Acoss.

Les transports, secteur le plus dynamique

Parmi les inscrits, 619.000 ont déclaré un chiffre d'affaires positif au quatrième trimestre 2015, soit 61,2% d'entre eux. "La progression de ces comptes économiquement actifs reste forte mais est néanmoins plus faible qu'au dernier trimestre 2014 (+6,1% contre +9,7%)", observe l'organisme.

Parmi les secteurs où l'évolution du nombre d'auto-entrepreneurs est plus dynamique qu'en 2014 se trouvent les transports (+38,3% sur un an, contre +28,3% en 2014), les activités immobilières (+17,6%), le commerce de gros (+10,7%), les activités financières et d'assurance (+11,8%).

Les métiers de bouche, d'hôtellerie-restauration, les activités sportives marquent en revanche le pas, de même que l'informatique, les réparations hors automobile, la coiffure, ou les soins du corps.

Y.D. avec AFP