BFM Business

Valls: les hausses de la TVA "s'imposent"

Manuel Valls était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV et RMC, ce mercredi 14 novembre.

Manuel Valls était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV et RMC, ce mercredi 14 novembre. - -

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, était l'invité de BFMTV, ce mercredi 14 novembre. Il est revenu sur les mesures économiques décidées récemment par le gouvernement.

Manuel Valls n'a pas manqué de le rappeler: l'ex candidat aux primaires du Parti socialiste était favorable à une hausse de la TVA, une mesure à laquelle s'est finalement résolu le gouvernement. Et n'a donc aucune raison de se renier aujourd'hui: "Ce sont des décisions qui s'imposent", a-t-il affirmé sur le plateau de BFMTV.

En ce qui concerne la baisse du taux réduit, le maire d'Evry a aussi saisi l'occasion de faire une piqûre de rappel: "Je l'avais proposé, (pour que) les familles les plus modestes ne soient pas concernées".

"Il faut reconstruire notre économie"

Le ministre de l'Intérieur est également revenu sur les autres mesures entreprises par le gouvernement Ayrault. Pour lui, "le rapport Gallois fait un constat terrible (...) Il faut reconstruire notre économie". La dépense publique "ne peut pas continuer comme ça", même si l'Etat a déjà entrepris un "effort considérable". Le locataire de la Place Beauvau prend pour exemple ses propres services: Il y a bien "des augmentations d'effectifs dans la police et la gendarmerie", mais aussi des réductions dans l'administration centrale, "dans les préfectures, pour parler français".

Concernant le cap suivi par l'executif, Manuel Valls a encore prévenu: l'Etat fait des efforts, les Français aussi, mais "les plus riches devront y contribuer".

Yann Duvert