BFM Business

Relation post-Brexit: Johnson estime un accord avec l'UE possible en juillet

Boris Johnson -

Boris Johnson - - TOLGA AKMEN - AFP

Le Royaume-Uni négocie avec l'Europe pour définir leurs relations commerciales à la fin de la période de transition. Boris Johnson a affirmé que les positions de Londres et Bruxelles n'étaient "pas si éloignées que cela" et que les deux estiment que le plus vite est le mieux.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé lundi possible d'arriver en juillet à un accord avec l'Union européenne sur la relation post-Brexit, assurant que les positions de Londres et Bruxelles n'étaient "pas si éloignées que cela".

"Ce que nous avons dit aujourd'hui, c'est que le plus vite sera le mieux, il n'y a pas de raison de ne pas y arriver en juillet", a-t-il assuré. "Je ne veux pas voir cela continuer jusqu'à l'automne ou l'hiver", a-t-il ajouté.

Sorti de l'Union européenne le 31 janvier, le Royaume-Uni négocie désormais avec Bruxelles pour définir leurs relations commerciales à la fin de la période de transition s'achevant à la fin de l'année, mais les discussions sont jusqu'à présent dans l'impasse.

Un sommet virtuel

S'impliquant personnellement pour la première fois, Boris Johnson s'est entretenu pendant une heure lundi par vidéoconférence avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel.

Ce sommet virtuel a eu lieu peu après que les deux camps furent tombés d'accord pour intensifier le rythme des discussions, qui auront lieu à un rythme soutenu en juillet.

"Je ne pense pas que nos positions soient si éloignées que cela", a estimé Boris Johnson. "Ce dont nous avons besoin, c'est un coup d'accélérateur dans les négociations".

C.C. avec AFP