BFM Business

Allemagne : plusieurs milliers de personnes défilent à Berlin contre la hausse des loyers

Berlin voit pour l'heure les prix en nette hausse

Berlin voit pour l'heure les prix en nette hausse - dr

Le prix des loyers a bondi à Berlin de près de 85% entre 2007 et 2019, en raison de sa forte attractivité et du manque structurel de logements.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi à Berlin pour protester contre la hausse des loyers dans la capitale allemande, deux semaines avant la tenue d'un referendum visant à exproprier les grandes sociétés immobilières de la ville.

"La ville nous appartient", "loyers trop chers" : les manifestants ont marché, munis de pancartes et en musique, dans le centre-ville de la capitale allemande, à partir de l'emblématique Alexanderplatz; ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Un peu moins de 4.000" personnes étaient présentes, répondant à l'appel du collectif #Mietenwahnsinn ("folie des loyers"), selon la police.

Le prix des loyers a bondi à Berlin de près de 85% entre 2007 et 2019, en raison de sa forte attractivité et du manque structurel de logements.

"Il faut se battre pour nos droits. Récemment mon loyer mensuel a grimpé de 100 euros. Or, je ne gagne pas plus", affirme à l'AFP Catia Santos, 41 ans, venue défiler avec son compagnon.

Referendum

Cette manifestation intervient deux semaines avant la tenue le 26 septembre d'un referendum consultatif sur l'expropriation des sociétés immobilière détenant plus de 3.000 logements dans la ville.

Une pétition en ce sens a recueilli ces derniers mois 346.000 signatures, permettant la tenue d'un vote, selon les règles de démocratie locale en vigueur dans la capitale allemande.

Les grandes sociétés immobilières sont accusées d'être à la cause du problème, alors que seulement 20% des Berlinois sont propriétaires de leur logement.

Le collectif "Deutsche Wohnen Enteignen", à l'origine du projet, a tapissé la ville d'affiches en faveur du "oui" ces dernières semaines afin de donner de la visibilité à ce scrutin, qui se déroulera en même temps que les élections législatives et locales.

Le récent rejet par la Cour constitutionnelle allemande de l'emblématique loi de limitation des loyers, adoptée au forceps par la majorité municipale de gauche l'an dernier, a renforcé la mobilisation.

OC avec AFP