BFM Business

Une nouvelle levée de fonds pour le grand emprunt

Des images de communication de 2010 lors de la première levée de fonds du Grand Emprunt

Des images de communication de 2010 lors de la première levée de fonds du Grand Emprunt - Lionel Bonaventure - AFP

Le président de la République a annoncé une nouvelle levée de fonds après 2009 et 2013, ce jeudi 12 mars. Il s'est toutefois montré avare de précisions.

L'Etat va procéder à une troisième levée de fonds pour abonder le programme des investissements d'avenir issu du grand emprunt, a déclaré ce jeudi 12 mars François Hollande en déplacement dans l'Isère.

"J'annonce qu'il y aura une troisième levée du grand emprunt", a dit, sans donner d'indication sur le montant envisagé pour cette levée de fond, le président qui s'exprimait devant un parterre de chefs d'entreprise de la région.

"Nous n'avons pas encore fixé l'enveloppe -faut-il que nous ayons déjà consommé toutes celles qui ont été d'ores et déjà dégagées- mais nous ferons avec Louis Schweitzer (Louis Schweitzer, le Commissaire général à l'investissement, NDLR) l'évaluation", a-t-il précisé.

"Nous avons fait déjà deux levers de grands emprunts qui ont permis qui ont permis de créer le PIA, le programme d'investissements d'avenir", a également rappelé le chef de l'Etat.

"A l'horizon de 2017, il n'y aura plus de ressources suffisantes donc nous lèverons une fois encore (...) de nouveaux fonds pour apporter aux entreprises françaises qui sont dans l'innovation, l'exportation et la transition énergétique, les moyens de pouvoir assurer leur développement et donc de créer de l'emploi", a-t-il enchaîné.

Deux premières tranches pour 47 milliards d'euros

Louis Schweitzer a plaidé lundi pour un troisième programme d'investissements d'avenir (PIA) d'environ 10 milliards d'euros pour prendre le relais des deux précédents, dont les crédits auront été engagés mi-2017.

L'idée d'un "grand emprunt" pour dégager des capacités d'investissement libérées des contraintes budgétaires a été lancée en 2009 par Nicolas Sarkozy en pleine crise financière.

Le programme d'investissement d'avenir a été lancé en 2010, avec une première tranche de 35 milliards d'euros. Une deuxième tranche de 12 milliards d'euros a été décidée en 2013 par François Hollande.

J.M. avec agences