BFM Business

Taxe à 75%: Hollande veut tenir promesse

-

- - -

François Hollande a assuré vendredi vouloir « tenir ses engagements » de campagne en appliquant effectivement la taxation à 75% des plus hauts revenus. Plusieurs titres de presse ont mis en doute la volonté du président.

François Hollande a déclaré vendredi à Evian (Haute-Savoie) avoir « pris des engagements » pendant la campagne et que ceux-ci seraient « tenus », à propos de l'emblématique taxe à 75% sur les plus hauts revenus, sur laquelle il est soupçonné de vouloir faire machine arrière.
« J'ai pris des engagements et ils seront tenus », a lancé le chef de l'Etat, ajoutant que cette contribution serait mise en oeuvre « à partir de 1 million d'euros » de revenus, sans préciser s'il s'agissait d'un foyer fiscal ou d'une seule personne. « Il va y avoir des appels à la solidarité, il est normal que ce soit les hauts revenus qui contribuent davantage », a-t-il poursuivi, en marge d'une visite d'une usine d'embouteillage à Evian. Selon Les Echos et Le Figaro, la facture pourrait être allégée pour les plus fortunés: la taxation s'appliquerait aux seuls salaires, excluant les revenus du capital. En outre, les couples ne seraient imposés qu'à partir de 2 millions d'euros, alors que le candidat Hollande avait assuré le 29 février que la super-taxe frapperait à partir d'un million « par foyer fiscal ». Les Echos ajoutent que CSG et CRDS seraient intégrées au taux d'imposition global de 75%, ce qui abaisserait la contribution en tant que telle à 67%.

Le titre de l'encadré ici

|||

Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, sera l'invité de Jean-Jacques Bourdin lundi 10 septembre de 8h30 à 9h en direct sur RMC et sur BFMTV.

La Rédaction avec AFP