BFM Business

Stiglitz: "Une solution serait que l’Allemagne sorte de la zone euro"

Joseph Stiglitz livre un diagnostic sévère sur l'état de la zone euro.

Joseph Stiglitz livre un diagnostic sévère sur l'état de la zone euro. - Mandel Ngan - AFP

Invité de RMC lundi 12 septembre, le prix Nobel d’Économie s’est notamment prononcé pour un "démantèlement" de l’eurozone. Car si rien n’est fait, prévient-il, "l’Europe va se désintégrer".

Pour aider la zone euro à sortir de la crise, Joseph Stiglitz a sa petite idée…qui ne devrait pas faire l’unanimité.

Invité de RMC ce lundi 12 septembre, le prix Nobel d’Économie (en 2001) a évoqué ses différentes propositions, partant d’un principe simple: "L’euro a été créé pour apporter la prospérité mais ce n’est pas le cas". Selon l’économiste américain, la zone euro a surtout failli car elle n’a pas su mettre en place les institutions nécessaires.

Deux alternatives s’offrent alors, selon lui, aux dirigeants européens: "La première solution serait de terminer le projet, avoir une banque centrale de dépôts et une assurance sur ces dépôts. Ainsi que des résolutions des questions bancaires sur l’ensemble de la zone euro et des euro bonds (des obligations européennes)", a-t-il affirmé.

"Il n’y a pas de lumière à la fin du tunnel"

Une autre alternative consisterait à "démanteler" l’Europe, purement et simplement. "La première solution - et la meilleure - serait que l’Allemagne et d’autres pays nordiques quittent l’eurozone. La deuxième solution, c’est qu’il y ait deux blocs: une Europe du nord et une Europe du sud", a-t-il assuré.

"Ce sont des sujets dont les dirigeants européens doivent débattre. Mais l’on ne peut pas rester, comme ça, au milieu du gué, sinon l’Europe va se désintégrer. Il n’y a pas de lumière à la fin du tunnel dans lequel vous êtes".

Joseph Stiglitz: "L'euro, comment la monnaie unique menace l'avenir de l'Europe"

Y.D.