BFM Business

Philippe Martinez: "Dans les transports, la grève sera reconductible, c'est sûr"

Philippe Martinez assure que "pour un certain nombre de secteur, parmi lesquels le transport, la reconductibilité de la grève est une chose acquise.

Ce jeudi matin sur BFMTV et RMC, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a expliqué qu'il voit la grève se prolonger.

"On veut un autre projet pour rendre le système [de retraite, NDLR] pérenne, mais le système actuel". Et tant qu'un autre texte n'aura pas été présenté, Philippe Martinez espère que la grève durera. "Ceux qui font grève ne font pas ça de gaieté de coeur, ils perdent de l'argent", rappelle le syndicaliste en annonçant une réflexion sur les modalités des arrêts de travail. "On va réfléchir pour qu'il y ait une alternative entre reconductible ou rien pour l'ensemble des salariés".

"2000 appels à la grève dans le privé"

Mais Philippe Martinez assure que "pour un certain nombre de secteur, parmi lesquels le transport, la reconductibilité de la grève est une chose acquise. "C'est sur", affirme-t-il en appelant de ses voeux que les salariés du privé suivent le mouvement. "Il y a 2000 appels à la grève dans le privé, même dans les entreprises où il n'y a pas de syndicat", signale Philippe Martinez.

"2000 appels à la grève dans le privé"

Mais Philippe Martinez assure que "pour un certain nombre de secteur, parmi lesquels le transport, la reconductibilité de la grève est une chose acquise. "C'est sûr", affirme-t-il en appelant de ses voeux que les salariés du privé suivent le mouvement. "Il y a 2000 appels à la grève dans le privé, même dans les entreprises où il n'y a pas de syndicat", signale Philippe Martinez.

Pour le secrétaire général de la CGT, il faut que le mouvement dure jusqu'au retrait du projet. Il conteste la valeur du point, la durée de la carrière professionnelle, la définition du montant de l'allocation, soit le coeur du projet de Jean-Pierre Delevoye.

"C'est la structure de la réforme et c'est ce qu'il faut enlever", estime Philippe Martinez qui appelle à ce que la grève se poursuive jusqu'au moment où le Premier ministre cédera sur ces points. "Les salariés décideront ce soir, mais c'est la position de la CGT!". Edouard Philippe devrait s'exprimer le 12 décembre.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco