BFM Business

Emmanuel Macron a-t-il raison de prétendre que les Français travaillent moins que leurs voisins?

-

- - BFMTV

Le nombre d'heures travaillées par les travailleurs français est supérieur à la moyenne européenne. Mais la population française dans son ensemble est celle qui travaille le moins au sein des pays de l'OCDE. Explications.

"On doit travailler plus car la France travaille beaucoup moins que ses voisins." Comme attendu, Emmanuel Macron a fait du "travailler plus" un des axes importants de son allocution. Selon le président de la République, en France "on rentre en moyenne plus tard, on part plus tôt et on travaille moins dans l'année." 

Si Emmanuel Macron a assuré qu'il ne toucherait ni au temps de travail hebdomadaire (c'est aux branche de décider de ces questions depuis la loi Travail), ni aux jours fériés. Mais en revanche, "travailler plus longtemps parce qu'on vit plus longtemps me paraît du bon sens", a assuré le chef de l'Etat.

Mais les Français travaillent-ils vraiment moins que leurs voisins? Cela dépend ce qu'on regarde. Si on prend le travail hebdomadaire, les salariés français travaillent déjà beaucoup. Et même davantage que nombre de leurs voisins comme on peut le constater sur cette étude comparative de la Dares.

durée travail
durée travail © Dares

Seuls le Royaume-Uni et l'Espagne font mieux dans les huit pays d'Europe étudiés. 36,3 heures par semaine, c'est davantage que les Suédois, les Italiens, les Hollandais et même que les Allemands. Avec des semaines de 34,8 heures en moyenne, nos voisins d'outre-Rhin travaillent une heure et demi de moins que nous.

Si les semaines des salariés français sont donc denses, peut-être ne travaillent-ils pas assez sur l'ensemble de l'année? Auraient-ils droit à trop de congés? Le code du travail octroie à ceux qui travaillent à temps plein un minimum de 25 jours de congés payés et 11 jours fériés, soit 36 jours au total. Bien plus que nos voisins? Pas vraiment. Les Suédois comme les Espagnols font jeu égal avec les Français par exemple.

630 heures par an, les Français bons derniers dans l'OCDE

Bref au total, les travailleurs français (salariés et travailleurs indépendants inclus) ne font forcément moins d'heures que leurs voisins. Selon les calculs de l'OCDE portant sur 2017, un travailleur français effectue 1514 heures de travail sur l'année en moyenne. Moins que l'Italien (1723) ou l'Espagnol (1687 heures) mais à égalité avec le Britannique et plus que le Suédois (1453 heures), le Néerlandais (1433 heures) et bien plus encore que l'Allemand qui n'effectue "que" 1356 heures de travail. Cette faiblesse de la durée du travail en Allemagne s'explique notamment par le fait que les femmes sont plus nombreuses à travailler à temps partiel.

-
- © -

Plus d'infographies sur le site de Statista.

Si les travailleurs français apparaissent tout aussi actifs sur la semaine que sur l'année, d'où vient alors le problème de la France? Pour comprendre ce qu'a voulu dire Emmanuel Macron, il faut peut-être se pencher sur une étude de l'OCDE d'octobre dernier qui a opéré un classement un peu différent. Plutôt que de diviser le nombre global d'heures effectuées par le nombre de travailleurs, elle a divisé ce volume total par le nombre d'habitants de chaque pays (enfants, chômeurs et retraités compris). Résultat: avec 630 heures de travail en moyenne par Français (et non plus par travailleur), la France se retrouve bonne dernière sur les 36 pays de l'OCDE. Derrière l'Allemagne (722 heures), l'Italie (705 heures), le Royaume-Uni (747 heures), l'Espagne (696 heures). Sans même parler des champions mondiaux comme les Luxembourgeois (1083 heures), les Coréens (1064 heures), les Suisses (942 heures) ou les Américains (826 heures).

Un Américain travaille en moyenne six semaines de plus

C'est cette faiblesse du travail dans l'ensemble de la population qui distingue la France des autres pays. Ces 630 heures travaillées par les Français en moyenne représentent quatre mois de travail à plein temps, soit un tiers de l'année. A titre de comparaison, un Allemand travaille deux semaines et demi de plus et un Américain près de six.

Ce différentiel s'explique par l'importance du nombre d'inactifs dans le pays et du nombre important de chômeurs. Avec un taux de chômage de 8,8%, la France reste bien au-dessus de la moyenne européenne (6,5%). Par ailleurs, les carrières sont plutôt plus courtes qu'ailleurs en France avec des entrées tardives dans la vie active (25 ans en moyenne) et des départs en retraite trop précoces (62,8 ans en moyenne selon la CNAV). Travailler plus comme le souhaite Emmanuel Macron passera donc par une réduction du chômage et un allongement des carrières.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco