BFM Business

Quels atouts économiques pour la future plus grande région de France

Avec la prochaine ligne à grande vitesse, Bordeaux ne sera plus qu'à deux heures de Paris.

Avec la prochaine ligne à grande vitesse, Bordeaux ne sera plus qu'à deux heures de Paris. - Bertrand Guay - AFP

La grande région qui s'étend de Poitiers à Bayonne possède plusieurs pôles d’attractivité, notamment l’aéronautique et le tourisme. Principale difficulté de l’Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin: réussir à unir ce territoire très étendu.

Vaste comme l’Autriche, aussi peuplée que le Danemark, l’Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin sera la région la plus étendue au 1er janvier 2016. La grande région a plutôt bien résisté à la crise et affiche un taux de chômage inférieur à 10%, en dessous de la moyenne nationale. La difficulté pour les futurs élus sera justement de réussir à déployer l’action régionale jusque dans les départements les plus éloignés.

"Les distances sont très importantes, on est à plus de 500 kilomètres entre les deux points les plus éloignés, le fin fond de la Creuse et Bayonne, explique Jean-François Cledel, le patron du Medef Gironde. Il va falloir savoir bien drainer ce territoire en organisant l’action de proximité, en s’appuyant par exemple sur les réseaux des chambres de commerce, des chambres de métier et d’agriculture".

Aéronautique et tourisme, les principaux atouts

Mais la région peut compter sur ses points forts. Elle loge notamment des leaders du secteur aéronautique: Dassault Aviation, Thalès ou EADS. Autre atout de la région, le secteur vinicole. Chaque année, près de 4 millions d’euros de vin et cognac vendus proviennent de la région. Le tourisme est aussi un pilier de l’économie de la future région grâce notamment à des sites très populaires. Le Futuroscope à Poitiers accueille 1,8 million de visiteurs chaque année. Ils sont encore 1,5 million à se rendre dans la cité historique de Sarlat et 1,4 million à la Dune du Pilat.

Les grands travaux au cœur de la campagne électorale pourraient par ailleurs apporter de nouvelles opportunités de développement à la région. Modernisation de la nationale Limoges-Poitiers, renouvellement des TER, ligne à grande vitesse Bordeaux-Dax ou Bordeaux-Paris sont les grands chantiers de la région. En 2017, Bordeaux ne sera plus qu’à deux heures de Paris.

Eve Castaing et Delphine Liou