BFM Business

Que pèse le Nord Pas-de-Calais Picardie sur le plan économique?

Lille, la capitale de la future grande région attire les entreprises notamment grâce au TGV.

Lille, la capitale de la future grande région attire les entreprises notamment grâce au TGV. - Philippe Huguen - AFP

La grande région du nord de la France est la plus touchée par le chômage mais attire aussi les start-up, notamment dans le numérique et revendique sa place de carrefour de l’Europe.

La future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a payé un lourd tribut de la désindustrialisation. L’ancienne région minière et industrielle affiche le plus fort taux de chômage en France avec plus de 12% en 2014. Bien que sinistrée, la région attire des pôles d’attractivité.

La métropole lilloise bénéficie largement de la ligne TGV qui place la capitale régionale à une heure de Paris et la relie à Londres et Bruxelles. Une situation géographique qui attire les entrepreneurs. A Lille, EuraTechnologie, une pépinière d’entreprises installée dans une ancienne friche textile a déjà fait le plein. Ce parc d’activité de 150.000 m2 est dédié aux Technologies de l’information et de la communication. "C’est plein à craquer, ils sont en train de construire tout un ensemble de bâtiments tout autour, des programmes privés pour accueillir les entreprises qui sortent d’ici, c’est un véritable pôle d’attraction pour les hi-tech dans la région", explique Grégoire Mulliez, dirigeant de plusieurs start-up installées dans cette pépinière. Le pôle attire 140 entreprises et notamment de grandes sociétés, comme Microsoft ou IBM. En tout, 3.000 salariés travaillent sur le site.

5e région exportatrice de France

Les entreprises qui s’y sont installées cherchent à se tourner vers l’international. C’est le cas de Richard Ollier, fondateur de Giroptic, qui commercialise un appareil photo avec prise de vue à 360°.

"On se développe à l’international. Aujourd’hui, 95% de nos clients sont hors de France, aux Etats-Unis, en Asie, un peu partout dans le monde", explique le chef d’entreprise.

La région revendique son ouverture vers l’extérieur. La région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est la cinquième région exportatrice de France et la deuxième importatrice. Le programme protectionniste de Marine Le Pen qui brigue la présidence de la région inquiète certains entrepreneurs comme Carine Charbonnier, à la tête de Bec industrie, une PME spécialisée dans la boulonnerie. "Le parapluie de Marine Le Pen avec sa barrière douanière, ça va nous handicaper encore plus dans la course".

Une inquiétude partagée par l’ancien président de la CCI du Grand Lille, Bruno Bonduelle. "Je crains que les investisseurs étrangers (Anglais, Américains, Allemands…) s’enfuient et refusent de venir investir sur un territoire dirigé par le Front national", expliquait-il sur RMC. Dans cette région sinistre, 1 salarié sur 9 travaille dans une société à capitaux étrangers.

Emmanuelle Guince et Delphine Liou édité par C. B