BFM Business

Pourquoi Macron a réussi son opération séduction

Le ministre de l'Economie a réussi son passage dans l'émission Des paroles et des actes, sur France 2.

Le ministre de l'Economie a réussi son passage dans l'émission Des paroles et des actes, sur France 2. - Alain Jocard - AFP

Le ministre de l’Economie a réussi une prestation convaincante, jeudi sur France 2, et pourrait avoir marqué des points dans l’opinion. Reste à confirmer auprès de ses camarades de la majorité.

L’exercice était périlleux, mais pouvait permettre à Emmanuel Macron de franchir une nouvelle étape dans sa jeune carrière politique. C’est désormais chose faite : jeudi soir, l’émission "Des paroles et des actes" a acté l’entrée du ministre de l’Economie dans le cercle des poids-lourds médiatiques. Parfois bousculé, souvent convaincant, le patron de Bercy ne s’est que rarement départi de son calme et a fait face à ses adversaires avec une assurance qu’on ne lui prêtait pas forcément. "Il a réussi une émission difficile, alors que ses contradicteurs étaient, chacun dans leur catégorie, très compliqués à gérer pour lui", abonde Gael Sliman, le président d’Odoxa, sur BFM Business.

Macron a-t-il amélioré son image?

"Avec le cégétiste (Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, ndlr), l’exercice consistait à montrer qu’il ne le méprisait pas. Florian Philippot, qui d’habitude est brillant et pulvérise ses contradicteurs, est souvent resté coi. Même chose pour son "jumeau" de l’UMP Benoist Apparu", poursuit le sondeur.

Pour autant, la prestation d’Emmanuel Macron va-t-elle améliorer son image auprès des Français? Assurément, selon Gael Sliman : "Ce n’est pas grave si l’émission ne touche pas un large public. En France, il faut réussir des émissions comme ça pour s’installer. Même si 2 millions de personnes l'ont regardé, des gens vont en parler à la machine à café en disant : "il a été bon". Des journalistes, des sondeurs vont ensuite commenter".

Preuve du succès de l'opération séduction du ministre, l'institut Harris a de son côté réalisé un sondage sur sa prestation, avec une tendance nette:

Le congrès socialiste, vrai baptême du feu

Après l’épreuve de force engagée avec sa majorité sur la loi Macron et l’utilisation contestée du 49-3, le ministre pourrait donc s’être doté d’une arme supplémentaire, si un regain de popularité venait valider son passage sur France 2. Mais même si l’opinion publique lui est favorable, l’ancien conseiller de François Hollande devra faire face à d’autres difficultés. "Il a des mesures qui sont aujourd’hui difficile à porter mais qui sont soutenues par une majorité de Français. On va voir ce que ça va donner dans les mois qui viennent avec le congrès socialiste, s’il réussit à ne pas se mettre à dos ses camarades", confirme Gael Sliman. Ce qui consistera peut-être la véritable épreuve du feu pour la star montante du gouvernement.

Y.D.