BFM Business

Pourquoi le taux de chômage en Italie baisse malgré la crise

Une application de traçage numérique devrait venir accompagner le déconfinement en Italie.

Une application de traçage numérique devrait venir accompagner le déconfinement en Italie. - Alberto PIZZOLI / AFP

Alors qu'il explose dans la plupart des pays européens à cause du confinement de l'économie, l'Italie affiche une surprenante baisse sensible de son taux de chômage. Explications.

C'est la surprise du jour dans un flot de mauvais chiffres. En mars, le taux de chômage en Italie baisse sensiblement de 0,9 point à 8,4%, selon l'Institut national italien des statistiques (Istat). Une baisse à peine croyable au vu du contexte actuel.

Le chômage explose en effet dans la plupart des pays européens à la suite du confinement de l'économie. Le nombre de demandeurs d'emploi a bondi en avril de plus de 13% en Allemagne et de 7% en mars en France par exemple. Le chiffre italien est d'autant plus surprenant que la péninsule est le premier pays européen à être entré en confinement début mars.

Baisse en trompe-l'oeil

"En mars, malgré la crise (sanitaire liée au) Covid-19, l'emploi a montré une bonne tenue, notamment grâce aux décrets" pris par le gouvernement en soutien aux entreprises (chômage technique...), a commenté l'Istat.

Mais cette baisse est en fait en trompe-l'oeil car elle prend en compte le grand nombre de personnes ayant renoncé à chercher un travail en raison des mesures de confinement ayant entraîné la fermeture de nombre d'entreprises. Le nombre d'inactifs a ainsi progressé de 2,3% dans le pays.

Selon le nouveau document de loi de finances, adopté vendredi en conseil des ministres, la troisième économie de la zone euro va connaître une sévère récession cette année, avec une chute de son Produit intérieur brut (PIB) de 8%.

OC avec AFP