BFM Business

Pourquoi l'Allemagne ne veut pas que la BCE supervise toutes les banques de la zone euro

L'Allemagne ne veut pas voir ses petits établissements bancaires supervisés par la BCE

L'Allemagne ne veut pas voir ses petits établissements bancaires supervisés par la BCE - -

Frank Baasner, directeur de’l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg, a expliqué à BFM Business, la raison qui pousse Berlin à refuser un superviseur bancaire unique pour toutes les banques de la zone euro.

La Commission européenne a proposé, ce mercredi 12 septembre, que la Banque centrale européenne devienne le superviseur de la totalité des 6000 banques de la zone euro. Une idée qui ne plaît pas à l’Allemagne. La chancelière allemande Angela Merkel a ainsi déclaré que la BCE ne doit pas surveiller tous les établissements "et qu’en aucun cas elle ne peut le faire".

Comment expliquer ces réticences ? Pour Frank Baasner, directeur de l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg,interviewé par BFM Business, l’Allemagne cherche à garder sous son aile les caisses d’épargnes allemandes et les banques mutualistes. Ces établissements ont "une grande force dans le financement des petites entreprises, des familles et des prêts immobiliers", explique-t-il.

Il poursuit en rappelant que ces petites structures "ont fait un lobbying assez fort" pour "être surveillée par une gouvernance allemande". Frank Baasner rappelle au passage "la stabilité des ces établissements, qui n’ont pas eu de problème", contrairement aux banques d’investissements, selon lui.

BFM Business