BFM Business

Plus de 4000 personnes en chômage partiel à Saint-Martin et Saint-Barthélémy

Des dégâts provoqués par l'ouragan Irma à Saint-Martin le 27 septembre.

Des dégâts provoqués par l'ouragan Irma à Saint-Martin le 27 septembre. - Helena Valenzuela - AFP

Ce chiffre a été révélé par le Premier ministre lors des questions au gouvernement. Ces personnes, qui subissent les conséquences de l'ouragan Irma, bénéficient d'un régime de chômage partiel plus généreux.

Plus de 4.000 salariés bénéficient du régime de chômage partiel à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy à la suite de l'ouragan Irma qui a ravagé les deux îles, a annoncé mardi le Premier ministre Édouard Philippe devant les sénateurs, lors des questions au gouvernement.

Interrogé lors des questions au gouvernement par le sénateur de Saint-Martin Guillaume Arnell (groupe RDSE) sur la nécessité "d'actions plus rapides" pour la reconstruction et de "gestes forts en direction du monde économique", le Premier ministre a indiqué que ces salariés bénéficiaient d'un régime de chômage partiel "modifié par rapport à ce qui est traditionnel en la matière, pour tenir compte de la spécificité que connaissent les salariés sur place", sans plus de précision.

Des mesures exceptionnelles

Le gouvernement a également mis en place pour les entreprises "un moratoire en matière fiscale et en matière sociale pour éviter que le système productif des deux îles ne se retrouve dans une situation trop pénible", a-t-il déclaré.

Le gouvernement a aussi "mobilisé le réseau bancaire pour que les lignes de trésorerie des entreprises ne soient pas coupées", a ajouté le chef du gouvernement.

"La phase d'urgence est en partie derrière nous", a estimé Édouard Philippe, tout en reconnaissant que la production d'eau restait "insuffisante, même si elle a considérablement augmenté depuis la catastrophe". "Nous devons veiller non seulement à la production mais plus encore à la distribution, compte tenu de l'état dans lequel les réseaux de distribution se trouvent aujourd'hui", a-t-il souligné.

Reprise progressive de l'activité

"Les commerces et les services ont recommencé à fonctionner, les liaisons aériennes et maritimes commerciales ont repris, même si la reprise du trafic à l'aéroport de Juliana (partie néerlandaise de l'île, ndlr) est plus lente que ce que l'on imaginait initialement", et "les réseaux électriques et de télécommunication (...) ont été réparés, pas complètement mais à un rythme plus soutenu que ce que nous redoutions", a-t-il précisé.

Enfin, il a rappelé qu'un "certain nombre d'enfants ont pu faire une rentrée, bien évidemment très éloignée de la normale, mais ont pu reprendre des cours". Il avait indiqué la semaine dernière que près du quart des élèves avait pu retourner à l'école.

Un nouveau comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et Saint-Barth est prévu mercredi à Matignon. 

J.M. avec AFP