BFM Business

Plan de soutien à l'euro : 750 milliards pour quoi ?

-

- - -

Les ministres européens des finances ont voté un plan de secours d'une ampleur inédite pour aider les pays de la zone euro qui seraient touchés par la crise financière.

Méga-plan c'est le mot. Jusqu'à 750 milliards d'euros seront débloqués pour les Etats de la zone euro qui s'estiment touchés par la crise financière qui secoue le continent depuis quelques semaines, suite à la crise grecque. C'est ce qu'ont décidé cette nuit les ministres européens des finances réunis à Bruxelles.

Qu'ont-ils exactement décidé ?

Tout d'abord, la mise en place d'un fonds d'urgence de 500 milliards d'euros qui pourront être prêtés à tout moment aux pays européens en difficulté, ceux qui ne peuvent plus emprunter. 16 pays, ceux qui ont adopté la monnaie unique, mettraient la main à la poche et seraient en mesure de débloquer 440 milliards, le reste venant de la Commission européenne. Celle-ci jouerait également le rôle de banquier pour redistribuer l'argent.

A cela s'ajoute une contribution du Fonds monétaire international, qui pourra de son côté apporter jusqu'à 250 milliards d'euros.

Ce sont des engagements, ce qui ne signifie pas que l'on va mobiliser du jour au lendemain tous ces milliards d'euros. Mais simplement que l'on se donne les moyens d'arriver à cette somme en cas de besoin. L'idée c'est de montrer aux marchés inquiets que l'Union Européenne ne laisserait pas l'un de ses membres faire faillite.

« Ça n’est qu’une petite partie de la réponse »

Mais pour Nicolas Bouzou, économiste au cabinet de prévision et d'analyse Astérès, « ça n’est qu’une petite partie de la réponse. Le fond du problème, explique-t-il, c’est l’endettement de la Grèce, de l’Italie, du Portugal, etc. C’est le fonctionnement de nos états européens, qui sont trop dépensiers. Si ça n’est pas accompagné d’engagements forts et précis, sur le désendettement des états européens, ça n’aura pas un effet durable, et ça ne rassurera pas de façon pérenne, les marchés. »

La Rédaction d'RMC