BFM Business

Philippe: "Aucune taxe ne peut remettre en cause l’unité nationale"

Invité de TF1, le Premier ministre a espéré que l'annulation de la hausse des taxes sur le carburant aboutirait à un retour au calme. Et évoqué une possible mesure pour le pouvoir d'achat.

"Cette taxe n’est pas dans le budget 2019, elle est annulée. Point." Cette fois, Édouard Philippe n'a pas laissé place au doute, s'agissant du sort réservé aux mesures fiscales dites écologiques.

"Cette taxe a cristallisé la colère des français. Aucune taxe ne peut remettre en cause l’unité nationale", a-t-il poursuivi, invité du journal de 20 heures de TF1. Son annulation est donc "un geste d'apaisement" devant permettre l'instauration d'un dialogue et "un retour au calme", selon le Premier ministre.

Interrogé sur d'éventuelles autres mesures en faveur du pouvoir d'achat, le chef du gouvernement a de nouveau évoqué l'idée d'une prime "versée par les employeurs aux salariés, laquelle serait défiscalisée". Elle sera discutée par les syndicats et le patronat, a-t-il précisé. Avec, toujours, le même objectif: "faire en sorte que le travail paye".

Y.D.