BFM Business

Pénibilité, équilibre du système… Ces sujets qui continuent de bloquer la réforme des retraites

BFM Business

Invité sur BFM Business, Philippe Vivien, le directeur général du groupe de conseil Alixio, estime que bon nombre de thématiques entourant la réforme des retraites commencent à trouver des réponses claires, mais que l'équilibre du système demeure le sujet "qui fâche".

Alors que la majorité s'apprête à défendre ce lundi dans l'hémicycle de l'Assemblée, son projet de réforme des retraites, le directeur général du groupe de conseil Alixio, a souhaité revenir sur les avancées qui entourent ladite réforme mais également sur les sujets qui restent en suspens et qui, de fait, continuent d'être fermement contestés par l'opposition.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Sur le plateau de Good Morning Business ce lundi, Philippe Vivien estime qu'il convient tout d'abord d'observer et d'apprécier l'avancée des négociations sur un certain nombre de points.

"On commence à voir vraiment converger des choses. Ça, c'est la bonne nouvelle. On l'a vu encore la semaine dernière avec tout ce qu'il s'est passé avec, je dirais, l'emploi des seniors, la pénibilité, les droits de réversion, les droits familiaux... On voit bien que tout cela est en train de se mettre en musique", explique le patron Alixio.

La pénibilité toujours au cœur des discussions

Mais il le sait, un certain nombre de sujets restent au cœur des échanges avec l'opposition. C'est notamment le cas de la pénibilité. Certains partenaires sociaux souhaitant que plusieurs critères de pénibilité soient réintégrés dans le futur système.

"Il faut qu'on traite le sujet. Il n'y a pas 36 solutions", concède Philippe Vivien. "On ne peut pas simplement le traiter à travers la prévention. La prévention est essentielle c'est clair, mais il y a quand même beaucoup beaucoup de gens encore qui aujourd'hui" sont exposés à la pénibilité. "Est-ce qu'il faut le mesurer au niveau individuel? Je crois que tout le monde sait que c'est impossible. Je crois vraiment que si les branches professionnelles ont un rôle à jouer, c'est vraiment dans ce cadre-là", concède-t-il.

L'équilibre du système, bête noire de l'exécutif

Le fait est qu'au-delà des sujets portant sur les droits familiaux ou encore sur l'employabilité des seniors qui commencent à trouver des réponses, le directeur général d'Alixio rappelle que ce qui pose aujourd'hui le plus problème demeure l'épineuse question de l'équilibre du système.

"Je pense que la conférence de financement (…) va devoir mettre l'église au milieu du village. Il va bien falloir que l'on redonne les bons chiffres, qu'on donne des projections. Et puis après je crois qu'il faut le rappeler à tout le monde: 'il n'est de régime par répartition que de régime équilibré' (…) Je pense que si nous voulons commencer ce nouveau régime dans de bonnes conditions, il faut qu'il soit équilibré. Il n'y a pas de débat là-dessus", assure Philippe Vivien, pour il conviendra, à l'issu des négociations, de trouver d'une manière ou d'une autre "des paramètres" pour trouver le juste équilibre.

J.C-H