BFM Business

Pas de hausse du piratage, affirme Hadopi qui contredit le CSA

-

- - -

Alors que le CSA affirmait que le piratage Internet était en hausse, Hadopi vient dire le contraire. Les deux organismes doivent pourtant se rapprocher pour éventuellement fusionner en 2014.

Alors que le CSA et l’Hadopi sont censés se rapprocher, voilà de quoi créer quelques étincelles. Ce jeudi, l’autorité de lutte contre le piratage sur Internet a affirmé qu’il n’y avait pas de recrudescence du piratage. Pourtant, le 10 septembre, le président du CSA Olivier Schrameck avait affirmé le contraire. « J'ai rencontré il y a peu des représentants du monde du cinéma; ils m'ont signalé une aggravation spectaculaire de la situation », avait-il affirmé, avant d’être soutenu par le Snep, le lobby des majors du disque.

« Il nous faudrait des chiffres...», tacle Hadopi

« Il n'y a pas d'augmentation massive du piratage, ni en peer-to-peer, ni en streaming, ni en direct download. On ne le constate pas », lui répond Pauline Blassel, secrétaire générale par intérim de l’Hadopi, avant d’ajouter : « Il nous faudrait des chiffres pour pouvoir y opposer les nôtres », car le CSA n’en a apporté aucun.

Cela ne va pas faciliter le rapprochement entre les deux organes. Le transfert des missions de l’Hadopi au CSA a été propsé par le rapport Lescure et entériné par Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture. Une loi devrait officialiser le rapprochement en 2014.

Plus d’informations sur BFMBusiness.com

Le titre de l'encadré ici

|||SPECIAL RETRAITES : Poser toutes vos questions à notre expert, en cliquant ici

M. Chaillot avec BFM Business