BFM Business

Montebourg qualifie la Commission européenne de "talibans du droit"

Arnaud Montebourg voudrait amplifier l'aide des Etats au secteur de l'énergie.

Arnaud Montebourg voudrait amplifier l'aide des Etats au secteur de l'énergie. - -

Le ministre du redressement productif s'attaque aux mesures favorisant la concurrence en Europe en limitant les aides de l'Etat, ce jeudi 20 février. Selon Arnaud Montebourg, l'Allemagne et 17 autres pays le soutiennent.

Arnaud Montebourg voudrait tout simplement se passer de la Commission européenne. Le ministre s'oppose régulièrement à l'institution, qui interdit aux Etats de proposer des aides publiques non justifiées quand elles distordent la concurrence.

Pour Arnaud Montebourg, cette politique est destructrice pour l'industrie européenne. La Commission exerce son pouvoir à la manière de "talibans du droit" " avec des "intégristes qui appliquent les textes aveuglément au détriment des intérêts européens", a déclaré le ministre, ce jeudi 20 février.

"Nous demandons qu'il soit dérogé à toute cette mécanique hors du temps, bureaucratique et obsolète des aides d'Etat pour sauver notre industrie et la défendre", a-t-il ajouté, avant d'affirmer que sa position était partagée par l'Allemagne, la Grande-Bretagne et 17 autres pays européens.

L'énergie pas assez aidée par les Etats

Ce sujet a d'ailleurs été abordé mercredi à Paris lors du conseil des ministres franco-allemand, a-t-il souligné. Le secteur de l'énergie, en particulier, devrait pouvoir être aidé librement par l'Etat, selon le ministre, car il souffre de la concurrence des Etats-Unis à cause de la "révolution du gaz de schiste".

Il a également qualifié de "trop homéopathiques pour convaincre" les aides accordées par la Commission aux aéroports de moins de 3 millions de passagers par an, publiées ce jeudi 20 février.

 Il a également attaqué une nouvelle fois le Commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia: "Soit M. Almunia nous livre une réforme d'envergure (des aides d'Etat), soit il prend sa retraite".

J.S avec AFP