BFM Business

Marine Le Pen veut "franciser les aides aux agriculteurs"

Marine Le Pen veut faire "l'inverse de ce que fait" Bruxelles

Marine Le Pen veut faire "l'inverse de ce que fait" Bruxelles - Geoffroy Van Der Hasselt - AFP

En visite au salon de l'Agriculture, la candidate frontiste a souligné "l'échec absolu de la PAC" et appelé à revoir totalement le système des aides.

Marine Le Pen, en visite mardi au Salon de l'agriculture, a appelé à "franciser les aides" aux agriculteurs, fustigeant l'"échec absolu" de la Politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne.

"Il faut revoir totalement le système des aides. Il faut franciser les aides, évidemment pas les baisser mais les distribuer différemment", a plaidé la candidate du Front national, dont le parti a effectué ces dernières années des percées électorales dans la France rurale.

"Il faut faire l'inverse de ce que fait l'UE. Il ne faut pas financer par des aides l'hectare, mais il faut financer les bonshommes", a déclaré la patronne du FN, qualifiant d'"échec absolu" la Politique agricole commune menée par l'Union européenne.

En finir avec "la concurrence déloyale"

"On veut maintenir le système des aides via une politique agricole nationale afin de définir nous-mêmes où vont ces aides", a expliqué aux journalistes la députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, présente elle aussi au salon.

La candidate du FN a appelé à ce que "l'argent des Français" et "des collectivités serve à acheter des produits agricoles français" et à mettre un terme à "la concurrence déloyale et (aux) accords de libre-échange".

"On s'aperçoit que la grande distribution aujourd'hui contribue à l'effondrement de la situation des exploitants. Les exploitants doivent avoir un revenu décent, être payés, il faut leur rendre une part de leur plus-value", a-t-elle lancé.

J.M. avec AFP